Vous êtes ici

Déchets

Production de déchets

La réduction de la quantité de déchets produits est un enjeu environnemental majeur. Depuis 1992, tous les 5 ans, Bruxelles adopte un "plan de prévention et de gestion des déchets" ou "Plan déchets". Il reprend l’ensemble des moyens et actions qu’elle entend mettre en oeuvre pour diminuer au maximum la production de déchets et gérer de façon durable les déchets produits. Le 4ème Plan Déchets régional prévoit notamment de poursuivre une politique ambitieuse d’achats durables.

Faits-clés

  • En 2010, Bruxelles Propreté a récolté quelques 425 000 tonnes de déchets ménagers et assimilés en porte-à-porte, et 30 000 tonnes via les déchetteries régionales et communales, soit 418 kg/habitant. Ces chiffres représentent une diminution de 20% pour les déchets municipaux collectés en porte-à-porte par rapport à l’an 2000.
  • Les quantités de déchets non ménagers produites chaque année en RBC sont quant à elles estimées à 1,5 à 2 millions de tonnes. Ces déchets proviennent majoritairement du secteur de la construction/démolition et du secteur industriel.

Collecte et tri

Le tri et la collecte sélective se développent depuis près de 20 ans en Région Bruxelloise. L’Agence Régionale pour la Propreté (ARP ou "Bruxelles-propreté") est le principal opérateur de collecte des déchets ménagers et "assimilés" (commerçants, indépendants ou sociétés ayant conclu un contrat avec l’ARP) :

  • collecte sélective du verre, et des ordures dans les 2 centres de recyclage régionaux, depuis 1991 ;
  • collecte (groupée) des papiers, cartons et emballages recyclables depuis 1992 ;
  • collecte (séparée) des emballages (sacs bleus) et du papier-carton (sacs jaunes) depuis 1996 ;
  • collecte des arbres de Noël depuis 1995, élargie aux déchets de jardin (sacs verts) depuis 2002.

Faits-clés

  • L'augmentation du taux de tri global à 28% en 2010 est probablement liée à la mise en œuvre de l'obligation de tri pour tous les ménages depuis le 1er janvier 2010 et la sanction des contrevenants depuis juillet 2010.

Obligations de reprises

Le principe de la responsabilisation des producteurs oblige le producteur ou l’importateur d’un produit à reprendre les déchets issus des produits qu’il a mis sur le marché et à assurer une gestion adéquate de ces déchets, à travers notamment l’obligation d’atteindre des objectifs en termes de réutilisation, de recyclage et de valorisation .

Faits clés

  • Actuellement, l’obligation d’atteindre des objectifs en termes de réutilisation, de recyclage et de valorisation, concerne 10 flux de déchets spécifiques.

Traitement de déchets : les boues

Environ 120 000 tonnes de boues et sédiments sont produits annuellement au niveau de la Région bruxelloise. La gestion et le traitement de ces flux sont actuellement assurés par de nombreux acteurs ayant chacun recours à leur propre filière dont le choix relève le plus souvent avant tout de contraintes économiques.

Faits-clés

  • La mise en oeuvre du Plan de Gestion de l’eau devrait permettre de réduire le degré de contamination et, dans une moindre mesure, les quantités des boues et sédiments produits et d’en réduire ainsi les coûts de traitement et l’impact environnemental.

 

Date de mise à jour: 18/12/2014
Documents: 

Sujet connexe abordé sous la thématique "Eau"

Sujet connexe abordé sous la thématique "Environnement pour une Ville durable"

Sujets connexes dans la Synthèse sur l'Etat de l'Environnement 2007-2008