Vous êtes ici

Quel air fait-il aujourd’hui ?

03/11/2016

Bruxelles connaît régulièrement des pics de pollution hivernaux ou estivaux qui peuvent avoir des conséquences sur notre santé et notre environnement.

Les pics de pollution peuvent être dus soit aux particules fines (PM10) et dioxydes d’azote (NO2) soit aux concentrations d’ozone (03). Les pics d’ozone surviennent essentiellement en été, par fortes chaleurs.

Un indice global de la qualité de l’air

Grâce à son échelle de 10 couleurs variant du rouge (exécrable) au bleu (excellent), l’indice global de qualité de l’air permet d’apprécier très rapidement l’air mesuré dans l’ensemble des stations pour les principaux polluants affectant notre Région (l'ozone, le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre et les particules en suspension dans l’air). Le site internet détaille le résultat global par type de polluant et par station à la demande.

Les pics de pollution aux PM10 et NO2

Contre les pics, je m’implique !

Parce que les polluants peuvent devenir problématiques pour la population, 4 seuils représentés chacun par un drapeau de couleur différente (bleu, jaune, orange, rouge) complètent l’indice global. Chaque seuil est assorti d’un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de microparticules et de dioxyde d’azote : vitesse limitée, offre de la STIB renforcée, circulation alternée, etc. Ces mesures, plutôt exceptionnelles, sont diffusées via les canaux d’informations habituels (presse, radio, internet…). Une message d’alerte SMS et e-mail est aussi disponible.

Seuil d’intervention 0 (drapeau bleu)

Les autorités publiques bruxelloises annoncent une situation de dégradation de la qualité de l’air et informent la population. Les citoyens sont donc encouragés à adopter un comportement afin de limiter les émissions de polluants, en utilisant, par exemple, un mode de transport alternatif à la voiture et en limitant le chauffage.

Seuil d’intervention 1 (drapeau jaune)

Lorsque le premier seuil est atteint (2 à 3 fois par an en moyenne), nous devons lever le pied et limiter notre vitesse à 90 km/h sur le Ring et à 50 km/h sur les autres voiries. Les contrôles de vitesse sont également renforcés sur tout le territoire bruxellois.

Seuil d’intervention 2 (drapeau orange)

Lorsque le seuil 2 est atteint (une fois tous les 2 à 3 ans en moyenne), d’autres mesures complètent les limitations du premier seuil. Un système de circulation alternée est ainsi mis en place : par exemple, seules les voitures dont les plaques se terminent par un nombre pair circulent (et inversement la fois suivante). Les poids lourds ne peuvent rouler durant les heures de pointe. Les taxis, les véhicules à hautes performances environnementales et les véhicules prioritaires ne sont pas concernés par ces restrictions. Renforcé pour l’occasion, le réseau de la Stib devient gratuit. Les bâtiments où s’exerce une activité tertiaire doivent plafonner la température de leurs locaux à 20°.

Seuil d’intervention 3 (drapeau rouge)

Dans ce cas, tous les véhicules sont interdits à la circulation, à l’exception des taxis, des transports en commun et des véhicules prioritaires ou à hautes performances environnementales. Les bâtiments où s’exerce une activité tertiaire doivent plafonner la température de leurs locaux à 20°.

Les obligations pour les entreprises soumises à un PDE

En anticipant les risques et en préparant notre réaction en cas de pic, nous pouvons jouer un rôle dans l’amélioration de la qualité de l’air, tout en permettant le bon fonctionnement de l’entreprise.

Toute l’année

  • Informer via les canaux de communication internes sur les mesures prises par l’entreprise en cas de pic de pollution. Renseigner sur les possibilités de covoiturage, de télétravail, de déplacement du jour « off », etc.
  • Informer sur les autres modes de déplacements tels que les transports publics, le vélo ou la marche à pieds, inciter vos collaborateurs à préparer à l’avance leur itinéraire en fonction du mode de déplacement.

Lorsque les pics surviennent

  • Promouvoir le travail à domicile ou le déplacement du jour « off ». Encourager vos collaborateurs à éviter les efforts physiques.
  • Encourager l’utilisation des transports publics plutôt que la voiture. Opter pour le covoiturage et pratiquer une conduite souple (eco-driving) si l’usage de la voiture est nécessaire.
  • Plafonner la température du bâtiment à 20°C dès l’annonce de prévision d’un pic de pollution.

S’informer et se préparer

Une alerte SMS ou mail gratuite est à disposition pour tous. Il suffit de s’inscrire via l’onglet Alertes SMS du site www.qualitedelair.brussels. Vous recevrez, 24 heures avant le pic de pollution, un SMS ou un courriel signalant les mesures mises en place par les pouvoirs publics.

Date de mise à jour: 03/11/2016