Vous êtes ici

Une espèce d’abeille méridionale « dé-masquée » à Bruxelles

12/01/2016

hylaeus_punctatusi_hhga227.jpg

Une nouvelle espèce d'abeille solitaire et plus précisément d'abeille masquée a été découverte à Bruxelles. Selon Aculea, le groupe de travail belge étudiant les abeilles et les guêpes, l'arrivée chez nous de cet insecte méridional serait une conséquence du changement climatique.  

Début juillet, Aculea, le groupe de travail néerlandophone qui étudie les abeilles et les guêpes, a découvert à divers endroits de Bruxelles, plusieurs exemplaires mâles de l'espèce Hylaeus punctatus, une espèce d'abeille masquée nouvelle pour la Belgique. Cette abeille répandue dans le bassin méditerranéen, n'avait été mentionnée qu'une seule fois au Benelux, en 1967 (Grand-Duché de Luxembourg).

Sa taille varie de cinq à six millimètres de long. Le corps est noir et la face présente un masque jaune et blanc. Sa principale caractéristique, qui la différencie de l'abeille masquée des jardins Hylaeus hyalinatus mieux connue en Belgique, est le masque seulement partiellement couvrant qui n’atteint pas les antennes.

Selon les observations et les analyses d’Aculea, l’abeille est bien présente en Belgique et elle a engendré une population stable. La colonisation de cette nouvelle espèce jusqu’au centre de la capitale démontre qu'elle a repoussé la frontière septentrionale de sa zone de répartition et qu’elle semble en particulier supporter l’urbanisation. Pour cet insecte peu exigeant quant à son environnement, la ville constitue un îlot de chaleur où la température est supérieure de quelques degrés à celle enregistrée en périphérie.     

Date de mise à jour: 12/01/2016