Vous êtes ici

Entreprises de transport et transporteurs

Les entreprises de transport et leurs clients peuvent également se préparer en cas de pic de pollution.

Pour cela :

  • Votre entreprise anticipe la situation et prépare un plan d’action. Pour ce faire, référez-vous aux informations et conseils indiqués pour les entreprises soumises à l’obligation de disposer d’un plan d’urgence dans le cadre de leur plan de déplacements d’entreprise. 
  • Votre entreprise identifie une personne coordinatrice du plan d’urgence (responsable mobilité ou responsable des ressources humaines) en cas de pic de pollution.
  • Votre entreprise communique les enjeux et les mesures d’urgence liés au pic de pollution vers les employés et les chauffeurs, mais aussi vers les clients de l’entreprise. La communication se fait toute l’année pour le seuil d’information et durant la période hivernale pour les seuils d’intervention. 
  • Votre entreprise sensibilise son personnel, lui propose des solutions et facilite les démarches  pour se rendre sur le lieu de travail (transports en commun, co-voiturage, etc.).
  • Votre entreprise met en place une communication d’urgence 24 à 48 heures avant le pic au moyen des outils disponibles.
  • Votre entreprise demande de plafonner la température à 20° dans ses locaux.

En cas de pic de seuil 2 :

En cas de pic de seuil 2, les heures de pointe (entre 7 et 10h et entre 17 et 20h) étant interdites à la circulation des poids lourds de plus de 3.5 tonnes, certains transports doivent, le cas échéant, voir leur horaire modifié. Ces modifications de planning impliquent de prendre contact avec le destinataire et d’identifier avec lui un horaire adapté.

Dans certaines situations, le chauffeur devra immobiliser son camion pendant un certain temps. Il est recommandé de joindre un parking susceptible de l’accueillir. Il est utile de repérer préalablement ces parkings.

Bon à savoir :

Signalons que les poids lourds (+3.5t) ne sont pas soumis au régime de la plaque alternée, mais bien à des horaires d’interdiction de circuler. Aucune dérogation à cette règle n’est possible.

Pour les plus petits véhicules, dépendant de la situation, des dérogations existent. Celles-ci sont octroyées par le bourgmestre de la commune où est implantée l’entreprise/commune vers laquelle vous vous rendez le plus souvent.

Certaines catégories de véhicules ou de personnes restent autorisées à circuler malgré l’application des seuils 2 et 3.

Pratique :

Pour aider votre entreprise de transport à se doter d’un plan d’action efficace, inspirez- vous des mesures qui doivent être mises en place pour les entreprises bruxelloises soumises à l’obligation de plan de déplacements d’entreprise. Pour être le premier averti et le mieux organisé en cas de pic, inscrivez-vous (et vos chauffeurs) sur notre liste d’alerte et vous recevrez, 24 heures avant un pic de pollution, un SMS ou un courriel signalant les mesures mises en place par les pouvoirs publics.

Date de mise à jour: 22/11/2016