Vous êtes ici

Les troubles et leur traitement

En cas de forte chaleur et/ou de pic d’ozone, nous sommes tous exposés à des troubles plus ou moins sévères, qui peuvent aller jusqu’à l’urgence médicale. Ne sous-estimez pas les symptômes et protégez-vous !

L’insolation

Violents maux de tête, fièvre élevée, somnolence voire perte de conscience et, peut-être, brûlures cutanées superficielles ? Il s’agit sans doute d’une insolation provoquée par une trop longue exposition de la tête au soleil. Elle touche particulièrement les enfants exposés en plein soleil en cas de forte chaleur. En cas d’insolation, rafraichissez vite la personne sous une douche ou en mouillant ses vêtements, installez-la dans un endroit frais et aéré, et faites-la boire de l’eau en abondance.

Les crampes de chaleur

Ces spasmes musculaires au niveau des jambes, des bras et de l’abdomen se produisent surtout en cas de transpiration excessive pendant des efforts physiques intenses. Mettez-vous immédiatement au repos, buvez de l’eau et complétez éventuellement par des sels de réhydratation orale (SRO).

L’épuisement dû à la chaleur

Après plusieurs journées de forte chaleur et de forte transpiration, l’organisme a perdu beaucoup d’eau et de sels. L’épuisement dû à la chaleur peut se manifester par une forte fatigue, des vertiges, des maux de tête, des nausées, des syncopes, de l’insomnie ou une agitation nocturne inhabituelle. Il touche particulièrement les personnes âgées. Allongez la personne, déshabillez-la, rafraîchissez-la et hydratez-la avec de l’eau et des sels de réhydratation.

Attention ! L’épuisement dû à la chaleur peut évoluer en coup de chaleur si vous constatez, par exemple, que la peau est rouge et chaude, que la personne ne transpire pas, qu’elle a une forte fièvre ou qu’elle est confuse.

Le coup de chaleur

En cas d’exposition prolongée à la chaleur, l’organisme n’arrive plus à contrôler la température corporelle. Les symptômes peuvent être variés : fièvre, accélération du rythme cardiaque, agitation inhabituelle, peau chaude, rouge et sèche, maux de tête, nausées, vomissements, convulsions, voire perte de conscience pouvant aller jusqu’au coma.

Le coup de chaleur est une urgence médicale, potentiellement mortelle. Surtout si la personne est inconsciente, appelez immédiatement les secours et, en attendant leur arrivée, déshabillez-la et rafraîchissez-la !

Les troubles liés à un pic d’ozone

Essoufflement, irritation des yeux et de la gorge ou maux de tête : l’ozone altère essentiellement les muqueuses, notamment aux niveaux pulmonaires, respiratoires et oculaires. Ces troubles peuvent se manifester chez des personnes en bonne santé, même si les enfants, les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, comme l’asthme, sont particulièrement affectés.

Si vous constatez ces signaux d’alerte, arrêtez immédiatement tout effort et restez à l’intérieur où la concentration en ozone peut être réduite de moitié par rapport à celle de l’extérieur en cas de pic.

En cas de malaise

  • Prévenez immédiatement le médecin traitant ou le médecin de garde.
  • Si la personne est confuse, présente une température élevée ou est inconsciente : appelez les secours d’urgence – Tél. : 100 ou 112.

En attendant leur arrivée :

  • Faites boire de l’eau et humidifiez ses vêtements.
  • Ventilez, faites un courant d’air frais.
Date de mise à jour: 12/05/2016