Vous êtes ici

Les acteurs de la transition

En alimentation durable, Bruxelles Environnement collabore de façon récurrente avec de multiples acteurs de terrain.

Certains de ces acteurs sont orientés « consommateurs » et mettent en places des actions visant à changer les comportements alimentaires des Bruxellois, à offrir des alternatives de consommation afin de favoriser une transition alimentaire vers un système plus durable.

D’autres acteurs sont orientés « éducation à l’environnement ». C’est le cas de nombreuses associations, des fermes pédagogiques…

Enfin, de plus en plus d’acteurs sont orientés vers les professionnels, notamment dans le cadre des soutiens régionaux à la mise en œuvre de l’Alliance Emploi Environnement.

Le Rabad est un réseau de 42 organisations (agriculteurs, distributeurs, restaurateurs et ONG) qui travaillent autour de l'alimentation durable. L’objectif du Rabad est d’encourager la collaboration entre les membres par l’échange d’information et savoir-faire, et par la création de projets communs.

Le Début des Haricots sensibilise les Bruxellois aux grands enjeux de société liés aux thématiques de l’alimentation et de l'environnement. Leurs projets actuels peuvent s'envisager sous 3 axes d'actions :

  • axe 1 : l’éducation relative à l’environnement, développer un regard critique sur les enjeux de l'alimentation durable;
  • axe 2 : les projets de mobilisation citoyenne, faciliter et accompagner les citoyens dans la mise en place d’alternatives en ville ;
  • axe 3 :  les projets d'économie sociale et solidaire, former et accompagner des maraîchers.

Nature et progrès travaille à la promotion de l’agriculture et du jardinage biologique , la préservation de la biodiversité sauvage et cultivée, développement de l’éco-bioconstruction et des énergies renouvelables , promotion du tourisme rural et alternatif ,



Rencontre des continents est une association d’éducation à l’environnement, à la citoyenneté et aux relations Nord/Sud poursuivant une double démarche :

  • La sensibilisation et la formation du grand public aux enjeux environnementaux et socio-économiques de nos modèles de sociétés actuels.
  • La promotion d’une citoyenneté responsable et solidaire visant l’engagement dans un projet de société plus respectueux de l’environnement et de l’humain.

L’alimentation est un de ses thèmes de travail prioritaires.

Terre-en-vue rassemble des citoyens, des organisations et des acteurs publics qui souhaitent faciliter l’accès à la terre en Belgique. Trois organismes structurent ses activités: une association sans but lucratif, une société coopérative à finalité sociale et une fondation (en construction).

L’asbl Reseau des Gasap regroupe l’ensemble des GASAP (Groupe achat solidaire de l'agriculture paysanne) de Bruxelles. Un GASAP est un groupe de citoyens qui s’associe directement avec un producteur paysan pour acheter de façon régulière et à long terme, et ce en circuit-court, de quoi se nourrir en produits de saison de qualité. Cela peut-être des légumes, mais aussi des fruits, du fromage, etc. Le réseau rassemble et relie les GASAP de Bruxelles ainsi que les paysans partenaires des GASAP.

Les jardins de Pomone ont pour but de contribuer au maintien de la biodiversité, enjeu de société essentiel.  Les Jardins de Pomone réalisent des expériences de culture de “légumes anciens”. Ils assurent de nombreuses animations sur le thème de l’alimentation durable, des légumes oubliés, des aromates et des fleurs comestibles. Ils jonglent entre maraichage et gastronomie, le tout en prenant le temps de se faire plaisir.



Slow Food : le mouvement Slow Food rassemble des producteurs, des transformateurs, des distributeurs et des restaurateurs qui se battent pour la protection des saveurs et des métiers de bouche traditionnels, pour la qualité des produits et pour des modes de production et de distribution équitables. Ils sont les garants d'une gastronomie durable à Bruxelles.



La Maison verte et bleue à Neerpede est un centre de découverte pour tous et en particulier les jeunes et les familles des quartiers densément urbanisés. Les thématiques principales développées par la Maison verte et bleue sont l’alimentation durable et la biodiversité.



EVA (site en néerlandais) travaille activement à la promotion de la nourriture végétarienne et la réduction de la consommation de viande dans le contexte de l'alimentation durable, l’environnement, la santé, le bien-être animal et les relations Nord-Sud. Via sa campagne "Jeudi Veggie", l'asbl EVA sensibilise depuis plusieurs années le grand public, les professionnels de l'hôtellerie, les cuisines et les écoles à l'alimentation végétarienne saine.

Le Ministère régional de l’économie comporte une cellule agriculture qui élabore les législations sur l’élevage, la culture, les exploitations forestières et les abattoirs. Elle exécute aussi les réglementations relatives aux produits bio, aux appellations d’origine protégée et à la distribution de lait, de fruits et de légumes dans les écoles. Ces matières touchent aussi bien les consommateurs que les producteurs. Cette cellule a mis en place le programme européen Fruits et légumes à l’école. Il s’agit d’une initiative de l’Union européenne cofinancée par la Région de Bruxelles-Capitale et qui a pour double objectif l’éducation à l’alimentation des élèves dès le début de leur scolarité et l’information sur les modes de production ainsi que sur la consommation de produits de qualité. La cellule assure le suivi à Bruxelles du programme européen Lait à l’école, lancé en 1977 et financé à 100% par le Fonds européen Agricole pour le Développement rural dont l’objectif est de promouvoir le lait et les produits laitiers auprès des élèves des établissements scolaires.

BECI : pour accompagner les entreprises du secteur alimentaire dans la transition vers un modèle économique durable, BECI a mis en place un réseau apprenant Alimentation Durable.



La fédération des entreprises alimentaires bruxelloises (FEVIA) a fait du développement durable un thème de travail, en vue de diminuer l’impact du secteur sur l’environnement et de garantir la compétitivité de ses membres dans la transition qui s’opère.



CoCooking (CREDAL) est un dispositif de soutien à l'entreprenariat dans le secteur des métiers de bouche. Il donne la possibilité de bénéficier d'une cuisine partagée, c'est-à-dire de tranches horaires dans lesquelles il-elle pourra exploiter à sa guise les infrastructures culinaires de qualité. CoCooking, c'est aussi une formation et un accompagnement complet qui donne tous les outils pour réussir leur entreprise : formation individuelle et collective, initiation à l'alimentation durable, coaching par un professionnel de la restauration, coaching par des professionnels de l’accompagnement à la création et à la gestion d’entreprise pour la mise au point d'un business model, des possibilités de financement, etc.

Groupe One travaille à l’élaboration d’une économie au service de l’Homme et respectueuse de la Nature. L’association est active dans le secteur de l’alimentation durable au travers de deux activités : l’accompagnement de créateurs d’entreprises (starters) souhaitant entreprendre dans le secteur de l’alimentation durable et la stimulation de la filière alimentation durable (production alimentaire urbaine et périurbaine ainsi que distribution et vente des produits issus de l’agriculture durable), par un travail de veille stratégique et de mise en réseau d’experts.

Innoviris propose un soutien financier aux entreprises. L’organisme a développé l’appel à projet « Co-create » pour promouivoir des systèmes alimentaires durables en Région bruxelloise



La FEBRAP est l’organisation représentative des entreprises de travail adapté (ETA) bruxelloises.. Plusieurs de ces entreprises comme la Ferme Nos Pilifs ou Travail & Vie sn actifs en alimentation durable.,



Biowallonie est une cellule d’encadrement du secteur Bio.

Date de mise à jour: 17/09/2015