Vous êtes ici

Distribuer, vendre en circuits courts

Au cours du temps, les circuits de distribution des aliments se sont allongés, que ce soit en distance parcourue ou en nombre d’intermédiaires.

Le fait de multiplier les intermédiaires a des conséquences économiques : le coût des produits augmente pour le consommateur mais le producteur ne profite pas de cette valeur ajoutée. D’autre part, le parcours de longues distances a un impact environnemental non négligeable.

Typologie du secteur bruxellois

Le secteur de la distribution alimentaire bruxellois se distingue majoritairement par les commerces de gros, la grande distribution, les petits commerces et les marchés.

Les grandes surfaces (> 1000 m2) constituent près de 70% de la part du marché en alimentation courante à Bruxelles. Cette part diminue chaque année depuis 2001. A côté de ceci, on trouve à Bruxelles encore quelques 910 petits commerces : épiceries, boucheries, boulangeries, chocolateries, poissonniers... La Région bruxelloise compte également environ 64 marchés hebdomadaires, certains plus durables que d’autres.

En parallèle , on observe une multiplication d’initiatives de distribution alternative dites de « circuits courts » en vue de rapprocher le producteur du consommateur comme les paniers bio ou les plateformes internet de ventes de produits locaux/bio.

Un développement soutenu par la demande

L’offre en produits issus des circuits courts s’est considérablement développé ces dernières années. Ceci résulte d’une volonté du consommateur de soutenir les producteurs locaux en s’engageant à commander régulièrement des produits. Par ailleurs, cette formule restaure un lien, perdu en milieu urbain, entre le consommateur et le producteur, et donne accès à des produits de qualité qui sont sans doute plus difficiles à trouver dans les canaux de distributions classiques.

On distingue les acteurs des paniers multi-produits (comme par exemple Reason2.be, E Farmz, La ruche qui dit oui de Forest, Topino, L’heureux Nouveau, Ferme Nos Pilifs, etc.) des acteurs des paniers bio de fruits et légumes (comme par exemple les GASAP, La ferme Nos Pilifs, les paniers verts, Agricovert, Biobello – Lochting, etc.).

Date de mise à jour: 04/05/2015