Vous êtes ici

Mon alimentation

2003_cbe_energie_vol_2_32.jpg

Un tiers de notre impact sur l’environnement est lié à ce qu’il y a dans notre assiette. C’est dire si nos choix alimentaires sont importants. Découvrez dans ces pages les ingrédients d’une alimentation durable, saine et délicieuse !

Rééquilibrer son assiette

Une bonne santé passe par une assiette bien équilibrée et la recette est simple : privilégier les céréales et les féculents complets, manger plus de fruits et de légumes frais et moins de produits d’origine animale (viande, poisson, laitages…).

Produire ses propres fruits et légumes

Plantez des herbes aromatiques sur le balcon, comme la ciboulette, la sauge et la menthe. Installez des bacs sur votre terrasse ou un potager dans le jardin, participez à un potager collectif: vous allez profiter du plaisir de consommer votre propre production de fruits et de légumes, frais et sains, au rythme de saisons !

Cultiver en ville



Acheter frais, local et de saison

Pas de chauffage sous serre, peu de transport et de réfrigération : les produits frais, locaux et de saison sont beaucoup moins nocifs pour l’environnement! En achetant vos fruits et vos légumes, vérifiez donc toujours leur provenance.

Et pour connaître leur saison de récolte, consultez le calendrier de Bruxelles Environnement sur www.recettes4saisons.be.

Recettes 4 saisons, mon alimentation en poche

Les produits frais, locaux et de saison 

Préférer les circuits courts

Certains aliments parcourent des milliers de kilomètres avant d’arriver dans votre assiette. Pour savoir comment les aliments ont été produits et par qui, achetez les produits en direct auprès du producteur ou via un Groupe d’achat solidaire avec l’agriculture paysanne (GASAP). Vous soutiendrez la démarche de ces agriculteurs qui font le choix de respecter l’environnement.

Les GASAP

Choisir des produits peu transformés

Les plats préparés sont traités, emballés, conservés, transportés, transformés, puis à nouveau emballés, transportés… La facture est salée pour l’environnement. Sans parler des additifs, conservateurs et exhausteurs de goût, pas très bons pour la santé. Privilégiez les produits frais de base et redécouvrez le plaisir de faire vous-même. Une soupe est si vite faite !

"Faire soi-même"

Manger moins de viande

L’élevage a un impact énorme sur l’environnement. A lui seul, il représente 18% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Or, chez nous, on mange trop de viande, ce qui est mauvais pour la santé !

Commencez par réduire les portions et privilégiez les viandes locales de qualité. Remplacez la viande par d’autres aliments riches en protéines végétales, comme les fèves, les pois ou les lentilles: c’est délicieux !

Manger moins de viande 

Privilégier les produits labellisés dont le bio

Pas de pesticides, pas d’hormones, pas d’OGM et pas d’antibiotiques : c’est un des grands principes, strictement contrôlés, de l’agriculture biologique, qui respecte au mieux les cycles naturels et le bien-être animal.

Certains labels prennent aussi en compte d’autres critères de qualité pouvant avoir un impact sur l’environnement ou l’emploi. Quand c’est possible, achetez donc des produits labellisés. Vous trouverez tous les labels expliqués sur le site www.infolabel.be.

Le bio 

Acheter selon ses besoins

On jette en moyenne 15 kg de nourriture par personne et par an dans le sac blanc. Quel gaspillage! Pour éviter d’acheter trop et de finir par jeter, faites une liste de courses et vérifiez à l’achat que les dates de consommation sont adaptées à vos menus des prochains jours.

Faire ses courses autrement

Accommoder les restes

Donnez une nouvelle vie à vos restes et vos fonds de frigo: hachis parmentier, tarte aux légumes, samosas, soupe de fanes, pain perdu… C’est vraiment facile et délicieux ! Vous trouverez mille et une idées et recettes sur Internet.

Stop au gaspillage alimentaire

Bien conserver les aliments

Saviez-vous que chaque type d’aliment a une place préférée dans le réfrigérateur ? En respectant les préférences de chacun, vous éviterez qu’ils ne s’abîment. Et en rangeant régulièrement le contenu de votre frigidaire, vous pourrez mettre les aliments à consommer rapidement sur le devant, pour ne pas les oublier.

La conservation des aliments 

Composter les déchets organiques

Plutôt que de les jeter, donnez une seconde vie aux épluchures de fruits et de légumes, coquilles d’œufs écrasées, marc de café et autres déchets organiques, en les compostant. Avec ou sans jardin, le compost vous permet d’obtenir un terreau fertile, 100% naturel et gratuit et vous réduisez le volume de votre sac blanc de 30%.

Le compostage

Date de mise à jour: 28/02/2017