Vous êtes ici

Du poisson de la pêche durable

Le poisson, c’est bon pour la santé ! Mais l’industrialisation de la pêche et de l’aquaculture porte gravement atteinte à l’environnement. Découvrez quelques bons plans pour déguster du poisson sans épuiser les océans.

Boycottez les espèces menacées

On prélève trop de poissons dans les océans et cette surpêche est un fléau : on estime ainsi que les ¾ des réserves mondiales de poisson sont épuisées, surexploitées ou en phase de l’être. Certaines méthodes de pêche causent des « dommages collatéraux », notamment aux dauphins, requins ou tortues qui se prennent dans les filets.

De nombreuses espèces sont ainsi gravement menacées.. Consultez la liste rouge des poissons menacée établie par Greenpeace et faites le bon choix de poissons avec le Conso-guide du WWF.

Evitez les poissons voyageurs

Beaucoup des poissons consommés en Belgique ont été pêchés dans les mers du Sud. Pour limiter l’impact environnemental lié au transport et à la réfrigération, mieux vaut donc consommer, à Bruxelles, du poisson en provenance de la Mer du Nord : lotte, sole, barbue, plie…

Il y a l’embarras du choix ! Pensez aussi aux poissons de rivière : carpe, brochet et anguille vous permettent de composer de délicieux menus.

Attention aux poissons d’élevage

L’aquaculture utilise souvent des méthodes intensives avec de graves conséquences sur l’environnement : propagation de maladies, destruction d’habitats naturels, énorme production de déchets, dissémination de pesticides, d’antibiotiques ou de colorants …

L’aquaculture biologique est une bonne alternative puisqu’elle garantit, comme pour les fruits et les légumes, la minimisation des impacts sur l’environnement : à privilégier, pour le saumon ou la truite, notamment.

Protégez les petits

Lorsque vous achetez un poisson entier, évaluez sa taille ! Un poisson trop petit est souvent trop jeune et n’a pas eu le temps de se reproduire. Il existe des normes en la matière, mais elles ne sont pas toujours respectées. N’encouragez pas ces abus et refusez d’acheter une sole de moins de 24 cm, par exemple, ou un lieu de moins de 35 cm!

Privilégiez le poisson labellisé

Facilement identifiable avec son poisson blanc dans une pastille bleue, le label Marine Stewardship Council vous garantit un poisson issu de la pêche durable. Autrement dit, la quantité pêchée n’excède pas la capacité des populations à se régénérer et les impacts sur l’écosystème sont minimisés. Dans les magasins, et même au restaurant, demandez l’écolabel!

Le guide des poissons durables

Pour vous informer sur vos choix de consommation, découvrez ce guide d’achat de poissons durables créé sur base des espèces disponibles à Bruxelles. Vous y trouverez les critères à prendre en compte pour un achat durable, les listes d’espèces à privilégier ou éviter, des informations sur les labels, des astuces pour cuisiner les poissons en entier et des recettes alléchantes pour vous inspirer !

Télécharger la version pdf du guide poisson durable (.pdf) ou commandez-le via le service info-environnement : 02 775 75 75 ou par courriel.

Date de mise à jour: 28/02/2017