Vous êtes ici

Moins de viande, de meilleure qualité

La viande est responsable de la moitié de l’impact de notre alimentation sur l’environnement. On en consomme trop et les conditions de production industrielles nuisent gravement à l’environnement. Mais que les amateurs de bonne chère se consolent, il suffit d’en manger moins, mais mieux !

Des portions plus raisonnables

Un Belge consomme en moyenne 120 g de viande par jour, jusqu’à 220 g pour les gros appétits. Même si la tendance est à la baisse ces dix dernières années, c’est encore trop, pour la santé comme pour l’environnement !

Il est recommandé de ne pas dépasser 75 à 100 g de viande par jour: réduire les portions, c’est donc déjà un bon moyen de réduire l’impact de sa consommation de viande sur l’environnement en se faisant du bien.

Moins souvent

Nous avons, certes, besoin de notre dose de protéines journalière. Mais qui dit protéines ne dit pas forcément viande : la valeur nutritive des protéines végétales est d’ailleurs équivalente à celles des protéines animales. On peut donc même être végétarien et ne manquer de rien !

Remplacez régulièrement viande et poisson par des céréales (blé, maïs, riz...) et des légumineuses (lentilles, soja, pois chiches, haricots rouges, pois cassés...) : vos repas seront équilibrés et la note moins salée pour l’environnement !

Un Jeudi Veggie

Adoptez un menu végétarien un jour par semaine !  Le Jeudi Veggie est une campagne de l’association EVA qui vous invite à découvrir de délicieux menus végétariens, à adopter à la maison ou au restaurant.

Des viandes moins gourmandes

Préférez du poulet plutôt que du porc, du porc plutôt que du mouton, et du mouton plutôt que du bœuf. La production de bœuf est en effet la plus pénalisante pour l'environnement. La production de viande rouge consomme par exemple 150% d’énergie en plus que la production de viande de poulet !

Pour l’accommoder, découvrez les recettes proposées par Bruxelles Environnement sur www.recettes4saisons.be.

De la viande bio

Consommez moins, mais de meilleure qualité ! En achetant de la viande bio, vous avez la garantie que les animaux, généralement de races locales, ont été nourris avec des aliments bio, sans OGM, ni hormones ou antibiotiques et dans le respect du bien-être animal. Et des animaux moins stressés, c’est aussi une viande plus goûteuse!

Adoptez le bio

Sans gaspillage

Produit frais par excellence, la viande ne se conserve que deux ou trois jours au frigidaire. Pour que l’impact de sa production n’ait pas été vain, mieux vaut l’acheter au jour le jour et en quantité juste, ou la congeler, pour éviter qu’elle ne finisse à la poubelle !

La lutte contre le gaspillage alimentaire

Des espèces locales

Vous pouvez encore réduire l’impact de votre consommation de viande en privilégiant les produits locaux et les circuits courts. Plutôt que de l’autruche, du crocodile ou du bison, préférez-leur une des quarante races de poules belges, de l’agneau wallon ou le fameux Blanc-Bleu belge. Outre la réduction de l’impact du transport, vous contribuerez en plus à favoriser le maintien de la biodiversité.

Circuits courts

Date de mise à jour: 28/02/2017