Vous êtes ici

Compost collectif

Compost collectif, la solution conviviale

Vous n’avez pas de place pour un compost ? Qu’à cela ne tienne, de plus en plus de quartiers organisent des composts collectifs : l’occasion de récupérer gratuitement du terreau 100% naturel et de participer avec vos voisins à un projet convivial.

Qu’est-ce qu’un compost collectif ?

En pratique, il consiste à composter les déchets organiques (de cuisine et de jardin) de plusieurs ménages dans une compostière commune. Les participants sont invités à apporter sur un site la partie compostable de leurs déchets de cuisine et, le cas échéant, de jardin. Ces déchets sont ensuite compostés, c’est-à-dire traités pour permettre leur décomposition et en faire un engrais naturel.

Quels atouts ?

  • Le compost collectif permet à des ménages qui n’ont pas de jardin, pas assez de place pour composter eux-mêmes ou qui ont un jardin en copropriété, de réduire leur production de déchets.
  • Le principe est simple et il fournit gratuitement un compost de bonne qualité pour nourrir leurs diverses plantations.
  • Le compostage de quartier offre aussi une occasion idéale de rencontrer d’autres riverains participants. Il stimule la solidarité intergénérationnelle et contribue à la convivialité du quartier.

Passez à l’action !

Profitez d’un soutien technique et financier

Pour encourager le compostage de quartier/compostage collectif, Bruxelles Environnement lance une fois par an un appel à projets de compost collectif avec à la clef, un beau soutien méthodologique et financier, et la mise en réseau pour s'inspirer d'autres composts de quartiers ! Retrouvez toutes les informations du soutien octroyé sur la page « Inspirons le quartier ».

L’ asbl Worms a été mandaté par Bruxelles Environnement pour vous aider dans votre projet de compost collectif.

Contact : E-mail - 02 611 37 53

Mise en pratique

La création et le développement d’un compost collectif méritent une attention particulière. Si le principe est simple, plusieurs facteurs doivent contribuer à la réussite du projet. En effet, il convient :

  • de trouver un terrain et prévoir une convention de mise à disposition avec le propriétaire, qu’il soit privé ou public (commune, Région, etc.) ;
  • d’évaluer les apports de déchets pour adapter le projet à la demande : nombre de compostières, horaires des permanences, etc. ;
  • d’établir des règles de bonne gestion : nommer un ou deux responsables du site, organiser les apports de matières biodégradables et la distribution du compost mûr ;
  • d’être attentif à l’information des voisins et autres participants potentiels ;
  • de considérer qu’un des facteurs clés de la réussite est le véritable engagement des participants. Sans engagement et motivation, il sera difficile d’aboutir à un projet durable.

La carte des composts collectifs

Attention : la carte ci-dessous est en cours d'actualisation.

 

Date de mise à jour: 13/10/2017