Vous êtes ici

Stop au gaspillage alimentaire : question de bon sens

Chaque année, chacun d’entre nous jette, à la maison, en moyenne 15 kg de nourriture: des restes de repas, des aliments un peu passés ou périmés, souvent même pas entamés! Du caddy à l’assiette, quelques astuces permettent pourtant de réduire facilement ce gaspillage.

A l’achat

Planifiez vos achats

Achetez plus régulièrement, mais en moindre quantité et en fonction de vos besoins réels. Si vous achetez trop, et trop longtemps à l’avance, vos aliments auront peut-être fait des milliers de kilomètres et quantité de ressources naturelles auront été utilisées pour les produire : tout ça pour finir à la poubelle !

Faites une liste de courses

Vérifiez ce que vous avez en stock et achetez ce dont vous avez besoin, en prévoyant vos menus à l’avance. Une liste vous permet de limiter les achats impulsifs et de céder aux promotions trop alléchantes, souvent sources de gaspillage.

Vérifiez les dates de péremption

Sauf à les consommer le jour-même, choisissez les dates de péremption les plus éloignées possibles de la date du jour : vous aurez ainsi plus de temps pour les consommer. Mais si l’emballage précise « à consommer de préférence avant le… », vous pouvez déguster sans risque, même après cette date, sauf signes visibles de dégradation.

Achetez en vrac

Vous achetez ainsi exactement la quantité utile et sans emballage superflu !

Dans la cuisine

Organisez votre frigo

Bien ranger son frigo, c’est bien conserver ses aliments. Car chaque produit alimentaire a ses préférences : viande, poisson et charcuterie aiment le grand froid (<4°C) tandis que les produits laitiers se contentent de la zone fraîche (entre 4 et 6°C).

Les fruits et les légumes préfèrent la zone tempérée, sans être lavés pour conserver leur protection naturelle. Mais ail, courgettes, échalotes, haricots verts, oignons, pommes de terre, pommes et potirons préfèrent attendre à l’extérieur.

Pensez aussi à mettre sur le devant les produits entamés ou à manger rapidement, pour ne pas les oublier !

Récupérez les végétaux un peu fatigués

Quelques astuces simples permettent de redonner des couleurs à des fruits et légumes qui ont trop attendu. Carottes, céleris, poivrons et compagnie un peu mous, par exemple, retrouveront leur croquant une fois coupés et bassinés une journée au réfrigérateur. Ou plongez vos tomates un peu fatiguées une minute dans l’eau bouillante et pelez-les : elles retrouveront une seconde vie dans une sauce ou un potage.

Cuisinez pour conserver

Certaines recettes permettent de conserver les produits frais plus longtemps : en préparant des purées, coulis, confitures, chutneys, gelées et jus, en conserve ou à congeler, vous aurez le plaisir de les déguster toute l’année, sans gaspiller !

A table

Accommodez les restes

Il vous reste un fond de casserole, quelques fanes de légumes ou du pain durci ? Faites un nouveau plat délicieux en découvrant l’art d’accommoder les restes. Soupes, feuilletés de légumes, cakes salés, clafoutis, compotes ou pain perdu : il y en a pour tous les goûts !

Compostez les déchets organiques

Même vos épluchures de légumes ou vos coquilles d’œufs ne méritent pas de finir à la poubelle ! En les compostant, vous obtiendrez un terreau fertile, gratuit et 100% naturel. Avec ou sans jardin, il existe forcément une technique de compostage qui s’adapte à votre situation.

Composter

A l’extérieur

Au bureau, à l’école ou au restaurant, on gaspille aussi énormément de nourriture. Même si ce n’est pas vous qui mettez les restes à la poubelle, il y a des choses que vous pouvez faire pour limiter le gaspillage; commencez par ne pas avoir  "les yeux plus gros que le ventre" et servez-vous de petites quantités, quitte à vous resservir.

Vous pouvez aussi demander un "doggy bag". C’est peu pratiqué chez nous mais vous ne perdez rien à demander !

Date de mise à jour: 28/02/2017