Vous êtes ici

Etape 4 : Prélever un échantillon de sol de son potager

La méthode de prélèvement des échantillons  peut avoir un impact sur le résultat de l’analyse et peut même la fausser. Dès lors, il est très important que tout le matériel soit propre.  Pour cela, il faut bien nettoyer et rincer abondamment le pot d’ échantillonnage et la petite pelle. Il faut ensuite les faire sécher à l’air libre. La petite pelle doit encore être en bon état (par exemple sans rouille).

Sachez que la plupart des laboratoires disposent également de pots prêts à l’emploi pour y mettre les échantillons de sol sans nettoyage ni rinçage au préalable.

Quel équipement est nécessaire ?

  • Carnet et crayon (optionnel)
  • Gants jetables neufs
  • Un morceau de bâche plastique propre (optionnel)
  • Pot en verre propre de minimum 400 ml
  • Petite pelle ou bêche
  • Etiquettes
  • Glacière ou accumulateurs (pour analyse des composés volatiles) 

Combien d’échantillons et où les prélever?

Avant de prélever l’échantillon de sol, il est utile de faire un petit croquis et d’indiquer l’endroit où vous allez le prélever. Ceci vous aidera à mieux retrouver l’endroit où vous avez réalisé votre prélèvement par la suite.

  • Pour les petits potagers (environ moins de 50 m²), un échantillon suffit.
  • Pour des grands potagers, il peut être utile de faire analyser plusieurs échantillons. Le tableau ci-dessous donne le nombre minimum recommandé d’échantillons à prélever en fonction de la surface du potager:

Surface du potager

 Nombre d’échantillons

Entre 50 et 250 m² 

2 pots d’échantillonnages

Entre 250 et 500 m²

 3 pots d’échantillonnages

Entre 500 et 1000 m² 

4 pots d’échantillonnages

Pour une zone suspecte identifiée  (par exemple là ou vous avez une odeur d’huile ou de solvants, un remblai,…), il est recommandé de prélever un échantillon de manière ciblée.

Si plusieurs zones suspectes sont présentes dans le potager, on peut aussi décider de prélever plusieurs échantillons. Par exemple, un échantillon dans une zone contenant des remblais et un échantillon à un endroit présentant une odeur d’huiles ou autres.

                                           Exemple prise d'échantillons

Comment prélever un échantillon de sol ?

Prise d'échantillon sol /Staalneming bodem
Pour remplir un pot d’échantillonnage, choisissez 3 endroits dans votre potager et prenez une pelletée (avec une petite pelle ou une bêche) des premiers 20 cm de terre. Mélangez ces 3 prélèvements de terre  (vous pouvez éventuellement le faire sur un plastique propre) et remplissez le pot au maximum avec cette terre. Ne touchez pas la terre avec les mains nues ou avec des gants sales. 

Si vous souhaitez prélever un échantillon à l’endroit d’une zone suspecte, vous pouvez vous limiter à remplir le pot d’échantillonnage uniquement avec de la terre de cet endroit suspect (et pas en mélangeant plusieurs prélèvements). Sinon, vous risquez de diluer l’échantillon et d’obtenir des résultats moins précis. 

Fermez bien le pot.

 

Identifier les échantillons

Placez une étiquette sur le pot et indiquez votre nom et la date du prélèvement et, si vous avez plusieurs pots, l’endroit du prélèvement. C’est important pour pouvoir ensuite analyser les résultats! Le croquis que vous avez fait peut vous aider.

Comment conserver l’échantillon ?

Placez l’échantillon dans un endroit frais. Ne le mettez jamais au soleil ou proche d’un radiateur !

Sachez que si vous souhaitez analyser votre échantillon sur des paramètres volatiles comme des solvants ou certains carburants (p.ex. essence), le mieux est de le conserver, dans une glacière ou, si vous en avez la possibilité, dans un frigo.

 

= > Etape 5

 

Date de mise à jour: 08/02/2018