Vous êtes ici

Une méthode belge pour évaluer l’impact environnemental des matériaux (MMG)

Alors que la consommation en énergie primaire et les émissions de  CO2 liées à l’exploitation de nos bâtiments diminuent, les matériaux de construction sont quant à eux responsables d’une part de plus en plus importante de l’impact environnemental  global d’un bâtiment. L’évaluation et la réduction de l’impact des matériaux sont devenus aujourd’hui un enjeu incontournable pour l’ensemble des acteurs du secteur de la construction.

Parallèlement au développement par l’administration fédérale (SPF Santé Publique) d’une base de données proposée aux fabricants de matériaux pour regrouper les Déclarations Environnementales de Produits, les 3 Régions ont mis sur pied le projet MMG qui consiste à développer une méthode et des outils d’évaluation de l’impact des matériaux adaptés au contexte belge de la construction. Cette méthode a été développée en cohérence avec les normes européennes concernant l’évaluation des impacts environnementaux des bâtiments.

Initié en 2011 par l’Ovam (Organisme public pour la gestion des déchets en Région flamande), et porté aujourd’hui par les 3 Régions en collaboration avec l’administration fédérale (SPF Santé publique), le projet MMG  proposera aux auteurs de projet courant de l’année 2017 une première version d’un outil d’évaluation de l’impact environnemental des matériaux de construction.

Les partenaires du projet MMG

  • L’Ovam pour la Région flamande,
  • Le Secrétariat Général  - Département du Développement durable pour la Région wallonne
  • Bruxelles Environnement - Division Energie, air climat et bâtiment durable pour la  Région Bruxelles-Capitale.
  • Le SPF santé publique - Direction Générale Environnement pour l’administration fédérale.

Divers prestataires sont impliqués  dans le développement du projet pour l’élaboration de la méthode, le développement et l’évolution continue des outils et l’information-formation des utilisateurs.

Le contexte européen

Les normes européennes liées aux impacts environnementaux des matériaux de construction sont développées par le comité technique CEN TC350 en charge de la durabilité des ouvrages de construction ; celui-ci est en charge du développement :

1) d’une méthode standardisée volontaire pour l’évaluation des impacts environnementaux  des constructions neuves et existantes,

2) d’un cadre pour la réalisation de déclarations environnementales des produits d’ouvrages de construction.

Plus d'informations

Étapes de développement du projet MMG

Le projet MMG a été développé en 2 grandes étapes :

I.   Définition de la méthode d’évaluation des impacts environnementaux, développement du « modèle de calcul expert » et modélisation de 115 variantes d’éléments (de 2011à 2013)

Un document de synthèse (publié en 2013) retrace les grandes lignes de la méthode :

- la première partie détaille la méthode elle-même : étapes du cycle de vie et durée de vie prises en compte, indicateurs environnementaux et données choisis pour l’évaluation des impacts, …

- la deuxième partie présente les résultats « impacts environnementaux de 115 variantes d’éléments de construction » : dalle de sol, mur extérieur et intérieur, plancher d’étage, toit plat et incliné, ouverture de fenêtre, escalier et menuiserie intérieure.

Documents : 

II.   Développement d’un logiciel d’évaluation des impacts environnementaux : (de 2013 à aujourd’hui)

Pour proposer un logiciel adapté aux besoins des concepteurs, diverses études ont été menées pour bénéficier de l’expérience des outils développement dans d’autres pays, mais aussi et surtout, pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs belges.

Suite à diverses études et consultations, un phasage dans le développement du logiciel a été défini qui concerne entre autre : le niveau de détail des éléments à modéliser, la compatibilité avec d’autres logiciels, le type de scénarii de rénovation pris en compte, … 

Un document de synthèse (publié en 2013) décrit :

- une analyse des outils d’évaluation de l’impact environnemental des matériaux existant dans d’autres pays ;

- une proposition de phasage pour le développement du logiciel MMG

Documents : 

Date de mise à jour: 19/01/2017