Vous êtes ici

Mon environnement sonore, un bénéfice collectif

Le calme est un des premiers critères de notre qualité de vie. Mais nous ne sommes pas tous égaux face au bruit. Certains le supportent assez bien, d’autres pas du tout. Et c’est le bruit des autres, surtout, qui est le plus difficile à supporter ! Cinq bonnes habitudes permettent d’améliorer sensiblement la qualité de l’environnement sonore, pour la tranquillité de tous.

Baissez le son 

La sono à fond ne gêne pas seulement les voisins, elle a des effets néfastes sur la santé. Au-delà de 55 décibels, le bruit devient une gêne sérieuse, et à partir de 80 décidels pendant 8 heures d’exposition il peut provoquer des lésions. Pour se protéger, il suffit de baisser le volume et de limiter son temps d’exposition au bruit.

L’impact du bruit sur la santé

Respectez les rythmes de la vie quotidienne

Rien de tel qu’un bruit de perceuse le dimanche matin, des cris à une heure tardive ou des cavalcades au plafond, pour perdre patience et devenir irascible ! Le bruit nuit gravement à la convivialité entre voisins. Tout le monde gagne donc à  respecter les rythmes habituels de la vie quotidienne, le repos du soir et le calme des fins de semaine !

Le savoir-vivre dans son quartier

Privilégiez le dialogue

Même s’il vous irrite, le bruit des autres n’est pas forcément volontaire! Un peu de courtoisie et de bonne volonté peuvent suffire à résoudre bien des problèmes. Avant de porter plainte, essayez le dialogue ou faites intervenir un médiateur.

Les plaintes liées aux nuisances sonores

Isolez votre logement

Des tapis sur le plancher à l’isolation des murs intérieurs, il existe une large palette de solutions pour améliorer l’isolation acoustique de votre logement. Vous pouvez donc limiter les effets du bruit extérieur, mais aussi… protéger les autres de vos propres bruits !

L’isolation acoustique

Adaptez vos modes de déplacement

Le trafic routier est une grande source de bruit. En choisissant la marche ou le vélo, vous contribuez à réduire ce vacarme. Si vous prenez la voiture, ne laissez pas tourner le moteur à l’arrêt et adoptez l’éco-conduite : plus économique et plus prudente, elle est aussi moins bruyante !

L’éco-conduite

Date de mise à jour: 29/07/2016