Vous êtes ici

Déchets dangereux: prudence!

Nos placards regorgent de produits dangereux dont les résidus et les emballages, même vides, doivent être éliminés avec précaution. Soyez prudent : le danger est réel, pour la santé comme pour l’environnement.

Le saviez-vous?

Beaucoup de produits courants, d’apparence quelques fois anodine et en vente libre, contiennent en réalité des substances toxiques, inflammables ou corrosives. Leur étiquette le signale très clairement à l’aide de pictogrammes en carré rouge sur pointe et sur fond blanc.

 

 

Ceux-ci remplacent désormais les anciens symboles sur fond orange.

 

Les résidus, et même les emballages vides, de ces déchets chimiques ménagers doivent donc être collectés et éliminés en limitant les risques pour la santé et pour l’environnement.

Les 3 règles d’or

​Evitez-les !

Il existe de nombreux produits de substitution bien moins nocifs : vinaigre d’alcool, cristaux de soude, oxygène actif, huile de lin et produits écologiques font aussi bien le travail, sans danger.

Nettoyer sans polluer

Protégez-vous !

Gants, lunettes de protection, aération… Respectez scrupuleusement les consignes d’utilisation et de sécurité mentionnées sur les produits.

Collectez-les !

Le tri des déchets dangereux est obligatoire. Vous pouvez déposer vos déchets chimiques ménagers dans un parc à conteneurs ou un Proxy Chimik. Vous trouverez l’adresse des points de collecte des déchets chimiques ménagers sur le site de Bruxelles Propreté.

La liste des déchets chimiques ménagers

Sont collectés à Bruxelles :

  • Les produits de nettoyage et d’entretien : détergents, eau de Javel, soude caustique, détartrants, nettoie-fours, cirages, détachants.
  • Les produits de bricolage : peintures, dissolvants, vernis, colles, résines, antirouilles, décapants, diluants.
  • Les produits de jardinage : pesticides, insecticides, engrais chimiques.
  • Les produits d’hygiène et de santé : thermomètres au mercure, seringues, radiographies.
  • Les produits de la maison : aérosols non alimentaires et non cosmétiques, tubes au néon et lampes économiques fluo-compactes (qui contiennent du mercure), filtres à eau, graisse et huiles de friture.
  • Les huiles de vidange, les antigels et les extincteurs.
  • Les piles, batteries et accumulateurs.
  • Les produits de labo photo, encres, cartouches d’imprimante et toners.
  • Et tout autre produit affichant un signe de danger sur son emballage.

Les médicaments non utilisés ou périmés doivent toujours être déposés dans une pharmacie.

Date de mise à jour: 28/04/2016