Vous êtes ici

Eau et carrosseries

Vos activités de carrosserie vous amènent à consommer et à évacuer de l'eau... avec un triple risque de pollution : par l’infiltration directe de polluants dans le sol, par l’évacuation incontrôlée d’eaux non traitées dans le réseau d’égouttage public ou par l’infiltration incontrôlée des eaux contaminées lors du nettoyage de votre atelier ou de vos équipements. A terme, ce type de pollutions met gravement en péril l'efficacité des égouts et les nappes phréatiques elles-mêmes.

Bonnes pratiques

Comment éviter d’en arriver là ? En prenant d’abord quelques mesures de bon sens :

  1. veillez à l’imperméabilité du sol de votre atelier. L’idéal consiste à utiliser un revêtement à base de béton étanche, une technique que nous abordons sous la rubrique « Sols » du secteur carrosserie.
  2. Confiez vos huiles usées, solvants, détergents, diluants et résidus de peintures ou de vernis à un collecteur agréé pour l'enlèvement de déchets dangereux . (interdiction d’évacuation dans les égouts par l’arrêté royal du 3 août 1976)
  3. ne rejetez pas les grandes quantités d' eaux usées telles quelles mais traitez-les grâce à un débourbeur et/ou un séparateur d’hydrocarbures.
  4. consultez aussi la rubrique de notre site consacrée à l'eau pour d'autres conseils d'ordre plus général en la matière.

Et concrètement ? Voici quelques mesures à appliquer à chaque étape de vos processus.

Dès le démontage

Certaines pièces du moteur ou du radiateur renferment des liquides potentiellement polluants. Stockez-les temporairement dans des containers spécifiques. S’ils doivent être remplacés, faites-les reprendre par un collecteur agréé. Résultat ? Aucune fuite dans le sol.

Lors des grosses réparations

Des équipements spéciaux permettent de débosseler les petits bosses sans abîmer la peinture du véhicule. Vous ne devez donc pas la remplacer et limitez d'autant d’éventuelles pollutions liées au nettoyage de vos pistolets pulvérisateurs.

Dégraissage et pulvérisation

Un bon dégraissage n’implique pas nécessairement l’utilisation d'hydrocarbures chlorés. Des produits à base d'eau et de savon suffisent souvent largement. Veillez toujours à faire enlever par un collecteur agréé ou laver vos déchets et chiffons enduits de graisse par des entreprises spécialisées.

Vous disposez d'un Rotocleaner ? Cet appareil automatique vous permet de nettoyer des pièces de moteur grâce à un détergent de préférence écologique, remplacé en moyenne seulement toutes les 2 à 4 semaines. Saviez-vous que vous pouvez encore en améliorer l'efficacité ?

  • le prélavage des pièces à l’aide d’un simple chiffon fait des miracles : il préserve plus longtemps la qualité du détergent et vous évite de devoir le remplacer trop souvent.
  • utilisez un détergent écologique non aromatisé (par ex. un dégraissant alcalin).
  • remplissez judicieusement le Rotocleaner avant de le démarrer et donc lavez plusieurs pièces en un tour : vous devrez moins souvent l’utiliser et consommerez donc moins de détergent.

Bon à savoir : qu’est-ce qu'un dégraissant écologique ?

Un dégraissant écologique ne contient pas de solvant mais un composant au principe actif identique. Au contraire d’un dégraissant classique, il perd son effet émulsifiant dès qu'il est dilué dans l'eau de rinçage. Tout bénéfice pour le séparateur d'hydrocarbures qui fonctionne mieux. Un dégraissant écologique est également ininflammable et a un effet anti-corrosif. Il ne contient pas de phosphates et est facilement et rapidement biodégradable. Autant d’avantages qui le rendent particulièrement attachant !

Ponçage

Vous pouvez éviter la pollution des eaux de nettoyage en aspirant l'abrasif à la source pour l’empêcher de se répandre sur le sol. Autre idée, la filtration de l'air lors de l'utilisation de la ponceuse. Mais n'oubliez pas, dans ce cas, de traiter les filtres et déchets comme des déchets dangereux et de les faire collecter par un collecteur agréé.

Nettoyage du matériel

Ne passez pas vos pistolets pour vos peintures à l’eau sous le robinet ! Utilisez plutôt un système permettant de les nettoyer à l’eau en enceinte fermée. Son avantage ? Les eaux usées sont assainies et récupérées en circuit fermé... donc sans (trop de) risques. De quoi se composent ces appareils ? D'un réservoir d'eau dans lequel vous nettoyez vos pistolets, d'un produit floculant et d'un système de filtre qui permet la réutilisation de l'eau. Il arrive, bien sûr, un moment où l'eau ne peut plus être filtrée et doit être remplacée. Faites alors appel à un collecteur agréé.

Il existe des appareils similaires pour les pistolets à peintures contenant des solvants, par exemple, le ROTOCLEANER. Ils ne produisent aucune eau polluée et sont simples à utiliser et à entretenir.

Nettoyage du véhicule

Le nettoyage du véhicule réparé génère, lui aussi, de grandes quantités d'eaux usées. Elles contiennent, en effet, des solvants, des particules de poussières, des résidus de savon ou de peinture, ... Assainissez les eaux usées grâce à un débourbeur, éventuellement combiné à un séparateur d’hydrocarbures. Ne perdez pas de vue que tous les déchets qui en résultent sont dangereux.

Réutilisez, si possible, les eaux usées. Après les avoir assainies, vous pouvez, par exemple, les réserver pour le prélavage des véhicules ou même les utiliser pour les chasses d'eau. Consultez la rubrique « car-wash » et installations de nettoyage de véhicules pour plus d'informations.

Nettoyage des sols

Une règle d’or : n’utilisez l’eau qui si cela s’avère absolument nécessaire. Contre les solvants renversés, vous obtiendrez, par exemple, des résultats plus efficaces grâce à des cristaux absorbeurs. Pensez aussi à entretenir régulièrement les sols pour empêcher la saleté de s'y incruster ; vous aurez besoin de moins d'eau et moins de détergents. Autre astuce : veillez à parfaitement doser le détergent au moyen de doseurs pour éviter d'en surcharger l'eau.

Si vous disposez de grandes surfaces à traiter, envisagez l’achat d’une machine automatique. Particulièrement économes, ces appareils génèrent très peu d’eaux usées et sont simples d’emploi.

 

 

Date de mise à jour: 18/02/2016