Vous êtes ici

L'eau à Bruxelles

Eau… un petit mot qui évoque sans doute, pour vous, le confort de pouvoir vous désaltérer en ouvrant simplement un robinet. Et pourtant… L’eau, c’est bien plus que ça. Selon son origine, sa destination et son cycle, l’eau est multiple et variée. Exigeante aussi, car elle nécessite des infrastructures adaptées à sa nature fluide !

L’eau du robinet

L’eau, c’est d’abord un réseau de distribution qui alimente chaque foyer et chaque entreprise. Composé de kilomètres de canalisations et entrecoupé de multiples réservoirs (17), ce réseau garantit la disponibilité constante d’une eau potable de haute qualité.

Les eaux usées

Nos activités génèrent des eaux usées domestiques ou résultant de processus industriels. Après avoir été déversées, elles sont dirigées vers deux stations d’épuration, au Sud et au Nord de Bruxelles, par un vaste réseau d’égouts et de collecteurs. Elles ne sont évacuées dans la nature qu’après avoir été assainies.

Les eaux de pluie

L’eau de pluie se prête à bien des usages, parmi lesquels le nettoyage ou l’arrosage. Les avaloirs et bassins d’orage qui émaillent la Région de Bruxelles-Capitale permettent non seulement de la canaliser quand elle se révèle abondante, mais aussi de la capter pour profiter de ce cadeau… tombé du ciel.

Les eaux de surface

Bruxelles est traversée par la Senne qui, avec ses affluents tels que la Woluwe, le Geleytsbeek, l’Ukkelbeek ou le Molenbeek, formait autrefois l’épine dorsale d’un vaste ensemble de zones humides et inondables. Le passé marécageux de la Région se révèle aussi par la présence de nombreux étangs qu’alimentent d’innombrables sources, ruisseaux et rivières.

Seule grande étendue d’eau à ciel ouvert, le canal Charleroi-Bruxelles-Willebroeck est aussi la seule voie navigable de la Région. Parallèle au lit de la Senne, le canal permet de soulager la Senne en cas d’orage et de limiter les risques d’inondation.

Les eaux souterraines

Le bois de la Cambre et la forêt de Soignes recèlent des nappes phréatiques d’excellente qualité qui ont fait, par le passé, la richesse de Bruxelles. Aujourd’hui ces nappes sont devenues insuffisantes et l’essentiel de l’eau utilisée par la Région provient de nappes aquifères et d’eaux de surface situées en Wallonie.

Date de mise à jour: 19/05/2015