Vous êtes ici

PLAGE hôpitaux

Le PLAGE des hôpitaux bruxellois

Entre 2006 et 2009, cinq hôpitaux parmi les plus importants de la Région de Bruxelles-Capitale ont mené un Plan Local d’Action pour la Gestion Energétique (PLAGE) et ont engagé un responsable énergie pour coordonner le projet. Les hôpitaux ont ainsi pu éviter une hausse de la facture énergétique et aquérir une véritable culture de l’efficacité énergétique, aujourd’hui intégrée dans tout projet de construction et de rénovation hospitalière.

Les chiffres clés du PLAGE hôpitaux

  • Cinq sites hospitaliers : l’hôpital Érasme, les Cliniques Universitaires Saint-Luc, le CHU Brugmann - sites Victor Horta et Paul Brien, et les Hôpitaux Iris Sud - site Joseph Bracops.
  • Un parc de bâtiments PLAGE total de 483.000 m².
  • 14 millions de kWh de gaz économisés entre 2006 et 2009.

Les résultats obtenus

Au démarrage du projet, la tendance des consommations de gaz et d’électricité était à la hausse. Dès 2007, et malgré la tendance à l’augmentation des équipements en imagerie médicale, les consommations ont été maîtrisées puis elles ont diminué jusqu’en 2009, date de fin du projet-pilote. Les résultats obtenus après 3 ans sont très encourageants : une baisse de 14,3 % de combustible, une légère diminution de l’électricité de -0,6 % et 4.000 tonnes de CO2 évités par an.

D’un point de vue financier, les factures des hôpitaux sont restées stables, malgré l’augmentation du coût de l’énergie. On estime que si le PLAGE n’avait pas été mis en œuvre, les cinq sites hospitaliers auraient dû se partager une facture supplémentaire de près de 2 millions d’euros.

Les spécificités du secteur

L’avancement des projets au sein des hôpitaux ne s’est pas fait de manière uniforme et le suivi quotidien des installations techniques était un critère de réussite essentiel pour anticiper de nombreuses dérives de consommation. L’expérience du PLAGE a cependant démontré que, si une grande partie du succès est liée à la prise en compte de la complexité du milieu hospitalier et des infrastructures spécifiques à chaque hôpital, il tient aussi pour beaucoup à l’organisation interne et à l’implication des différents services dans la gestion énergétique.

Les actions concrètes menées dans les hôpitaux

Les résultats du PLAGE ont été obtenus par des actions spécifiques qui ont permis d’engendrer de grandes économies d’énergie, comme :

  • le calorifugeage avec l’isolation des circuits chauds (TRI simple : 1,9 an);
  • l’activation de la régulation horaire de 5 groupes de pulsion (Temps de retour direct);
  • l’adaptation des horaires de ventilation en fonction des besoins des utilisateurs  (TRI simple : 0,02 an);
  • l’arrêt, pendant la nuit, de 42 groupes de pulsion (TRI simple : 0,01 an);
  • l’asservissement chauffage avec la température extérieure (TRI simple : 0,1 an);
  • l’installation de détecteurs de présence dans les cages d’escaliers (TRI simple : 2,14 ans);
  • la production frigorifique – free chilling salle IT (TRI simple : 3,8 ans).

A votre tour !

Le potentiel d’économie d’énergie dans les établissements de soins de santé est énorme. Vous aussi, adoptez dès maintenant le PLAGE !

En savoir plus sur les outils PLAGE

Date de mise à jour: 12/01/2017