Vous êtes ici

La cogénération

La production électrique génère une grande quantité de chaleur qui n’est généralement pas récupérée. Plutôt que de la perdre en la laissant se dissiper dans l’environnement, le principe de la cogénération consiste à valoriser cette chaleur pour produire du chauffage ou de l’eau chaude sanitaire. Particulièrement adaptée en ville, la cogénération convient surtout aux logements collectifs et aux bâtiments tertiaires ou industriels, pour lesquels les besoins en chaleur et en électricité sont importants et réguliers.

Consulter la carte interactive des besoins de chaleur et de froid en Région bruxelloise, répertoriés par secteur et par commune, et découvrir les installations de cogénération existantes

Comment ça marche ?

Le principe de la cogénération consiste à produire de la chaleur et de l’électricité en même temps, à partir d’une même source d’énergie. En récupérant la chaleur produite à partir d’un moteur, d’une turbine ou d’une pile à combustible, on consomme en effet moins d’énergie primaire. En Région bruxelloise, la cogénération fonctionne le plus souvent au gaz. On peut aussi, en principe, utiliser la biomasse comme combustible. Par ailleurs, la cogénération ne produit pas en continu la totalité des besoins en chaleur et en électricité du bâtiment : il faut donc prévoir en complément une chaudière d’appoint et le raccordement au réseau électrique.

Quels sont les avantages ?

Comparé à une installation produisant séparément de la chaleur et de l'électricité, la cogénération permet d’atteindre de meilleurs rendements énergétiques. Vous pouvez ainsi réaliser une économie d’énergie primaire allant de 10 à 30% et réduire de manière substantielle les émissions de CO2 liées aux consommations énergétiques de votre bâtiment. Et grâce à ces économies de CO2, vous pouvez bénéficier de certificats verts.

En savoir plus sur les certificats verts

Commencez par maîtriser vos consommations

Avant d’investir dans un système de production énergétique plus performant, mieux vaut commencer par maîtriser les consommations du bâtiment, en adoptant une utilisation rationnelle de l’énergie (URE): c’est, de loin, le meilleur investissement ! D’autant que vous devrez évaluer les besoins réels des occupants pour dimensionner correctement votre cogénération au risque, sinon, d’avoir une installation trop puissante qui ne fonctionnera pas de manière optimale.

En savoir plus sur les gestes prioritaires pour réduire sa consommation d’énergie

Evaluez la situation

Avant de vous lancer, évaluez avec soin la pertinence et la faisabilité de votre projet. Si vous êtes un professionnel du bâtiment, que votre projet concerne un bâtiment du secteur tertiaire ou de logements collectifs, vous pouvez bénéficier des conseils du Facilitateur Bâtiment Durable.

En savoir plus sur la conception d’une unité de cogénération et sur les solutions techniques

Assurez-vous d’une bonne installation

La cogénération doit suivre des spécifications techniques strictes. Faites-vous aider d’un bureau d’étude pour réaliser un cahier des charges précis couvrant la conception, l’installation et la maintenance de votre système.

En savoir plus sur l’installation de la cogénération

Bénéficiez d’aides financières

En tant que producteur d’électricité verte, vous pouvez obtenir des certificats verts. La Région de Bruxelles-Capitale octroie également des aides financières pour encourager l’installation d’unités de cogénération : ce sont des éléments essentiels à prendre en compte pour calculer la rentabilité de votre investissement.

En savoir plus sur les certificats verts et les aides financières (aussi pour entreprises)

Découvrez quelques succes stories 

Date de mise à jour: 01/12/2016