Vous êtes ici

Les pompes à chaleur

Il existe une source d’énergie thermique gratuite et renouvelable dans l’air ambiant, l’eau et le sol. La pompe à chaleur permet de la puiser pour chauffer un bâtiment, de l’eau sanitaire ou, à l’inverse, pour refroidir l’air ambiant. Mais la pompe à chaleur consomme elle-même de l’énergie pour fonctionner et il faut donc s’assurer que le gain est plus important que la dépense. La pompe à chaleur est donc particulièrement intéressante pour les bâtiments très performants sur le plan énergétique. Et, plus encore que pour n’importe quelle autre technologie renouvelable, vous devez bien analyser les caractéristiques propres de votre projet afin d’arrêter votre décision.

Comment ça marche ?

Le principe est le même que celui du réfrigérateur qui capte la chaleur à l’intérieur de l’appareil pour la rejeter à l’extérieur. En mode chauffage, la pompe à chaleur capte quant à elle la chaleur en dehors du volume chauffé du bâtiment (dans l’air, dans l’eau ou dans le sol) pour la réinjecter à l’intérieur. Mais la comparaison s’arrête là, car la pompe à chaleur n’est pas une simple machine que l’on branche, mais bien une installation complète.

Air, eau ou sol

La pompe à chaleur aérothermique capte l’énergie thermique dans l’air extérieur. En Belgique, où le climat est tempéré, ce système permet d’atteindre de bonnes performances. Le cas d’une pompe à chaleur hydrothermique est plus complexe, puisqu’il faut pouvoir accéder à une nappe phréatique, un étang ou une rivière, que le débit soit suffisant et la qualité de l’eau adaptée. La pompe à chaleur géothermique, enfin, utilise l’énergie thermique du sol, relativement constante tout au long de l’année, mais nécessite de l’espace pour un captage horizontal ou des forages pour un captage vertical.

Une performance à vérifier

Dans tous les cas, la pompe à chaleur consomme de l’énergie pour fonctionner, que ce soit de l’électricité ou du gaz. Elle n’a donc d’intérêt que si sa consommation d’énergie primaire est largement compensée par la quantité de chaleur qu’elle transfère. L’efficacité d’une pompe à chaleur est mesurée par un coefficient de performance saisonnier qui est le ratio entre l’énergie produite et l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Ainsi, une pompe à chaleur électrique n’est efficace et intéressante sur le plan environnemental que si son coefficient moyen de performance sur la saison de chauffe est au moins égal à 2.6 : c’est-à-dire qu’elle produira au moins 2.6 kWh de chaleur pour 1 kWh d’électricité consommée. Il est donc intéressant de la coupler avec un système de production d’électricité verte, comme des panneaux photovoltaïques par exemple.

En savoir plus sur les panneaux photovoltaïques

A privilégier pour des bâtiments performants

Pour assurer une bonne performance de la pompe à chaleur, il faut que la différence de température entre la source de chaleur (qu’on appelle la « source froide ») et l’émetteur de la chaleur dans le bâtiment (dite « source chaude ») soit la plus faible possible. Avant d’investir dans un système de production énergétique plus performant, il est donc toujours préférable de s’assurer que les besoins en énergie du bâtiment sont optimisés. Car si vous installez une pompe à chaleur mais que, par exemple, vous prévoyez d’isoler votre bâtiment a posteriori, la pompe à chaleur ne fonctionnera plus de manière efficace.

Evaluez la situation

Chauffage, eau chaude et, accessoirement, refroidissement : il existe plusieurs utilisations possibles et différentes technologies de pompe à chaleur. Elles sont, en général, plus faciles à mettre en œuvre dans des projets neufs ou lourdement rénovés. Le système ne s’adapte donc pas à tous les bâtiments et à toutes les situations : il faut bien évaluer son projet pour vérifier sa pertinence. Si vous êtes un professionnel du bâtiment, ou que votre projet concerne un bâtiment du secteur tertiaire ou de logements collectifs, vous pouvez bénéficier des conseils du Facilitateur Bâtiment Durable.

En savoir plus sur la conception d’un projet de pompe à chaleur et sur les différentes solutions techniques possibles dans le Guide bâtiment durable.

Préparez l’installation avec soin

Une pompe à chaleur est un système complet dont l’installation ne s’improvise pas. Choisissez un installateur compétent et exigez un devis précis.

En savoir plus sur l’installation d’une pompe à chaleur

Bénéficiez d’aides financières

La Région de Bruxelles-Capitale octroie des aides financières pour encourager l’installation de systèmes de pompes à chaleur, actuellement destinés exclusivement à la production de chauffage et/ou d’eau chaude. Ces aides peuvent couvrir jusqu’à 50% du coût d’installation.

En savoir plus sur les aides financières (aussi pour entreprises)

Découvrez quelques succes stories

Date de mise à jour: 01/12/2016