Vous êtes ici

Isolation des murs

Après avoir isolé votre toit, attaquez-vous aux murs, responsables également d’une très grande partie des pertes thermiques de votre bien.

Quels travaux ?

Vous avez différentes possibilités dépendant de la nature de votre mur.

Dans tous les cas de figure, la prime est plafonnée à 50 % des coûts éligibles de la facture et le bonus isolant naturel est de 10 €/m².

Le coefficient de résistance thermique R du matériau isolant sur la totalité de la surface isolée doit être de minimum 3.5 m² K/W.

  • A : 40 €/m²
  • B : 45 €/m²
  • C : 50 €/m²
  • Par l’intérieur : technique ne demandant aucune autorisation au préalable mais qui doit être très bien mise en œuvre pour éviter les ponts thermiques entrainant moisissures et problèmes d’humidité.

Le coefficient de résistance thermique R du matériau isolant sur la totalité de la surface isolée doit être de minimum 2 m² K/W.

  • A : 20 €/m²
  • B : 25 €/m²
  • C : 30 €/m²
  • Par la coulisse ( creux dans un mur existant ) : technique très simple dont la faisabilité dépend de la coulisse.

Le coefficient de résistance thermique R du matériau isolant sur la totalité de la surface isolée doit être de minimum1 m² K/W.

  • A : 8 €/m²
  • B : 10 €/m²
  • C : 12 €/m²

Vous trouverez tous les détails techniques et financiers dans le guide Prime B2

Date de mise à jour: 19/10/2017