Vous êtes ici

Concevoir un projet solaire photovoltaïque

Bien dimensionnée, votre installation solaire photovoltaïque vous fournira de l’électricité avec une source d’énergie renouvelable et sans émission de gaz à effet de serre, pendant près de 25 ans : un investissement rentable et efficace qui mérite d’être bien préparé !

Evaluez vos besoins en électricité

Votre installation doit être adaptée à vos besoins en électricité : si vous consommez 2.000 kWh par an, une installation haut rendement bien exposée de 10 m2 de panneaux (soit 2,1 kWc en terme de puissance) vous permettra de couvrir la totalité de vos besoins. Pour être plus précis, vérifiez votre consommation annuelle sur votre facture et n’oubliez pas d’anticiper sur son évolution dans les années à venir : la famille qui s’agrandit ou les enfants qui quittent la maison, l’achat de matériels électroménagers plus performants ou l’aménagement du grenier en pièce à vivre sont autant d’événements qui peuvent faire varier significativement vos besoins en électricité, à la hausse ou à la baisse.

Analysez votre bâtiment

Le rendement de votre installation est étroitement lié à la situation du bâtiment. Vérifiez en particulier :

  • L’orientation : idéalement, les panneaux doivent être orientés vers le sud. Une orientation sud-est et sud-ouest engendre une perte de rendement de 5%, une orientation plein est ou plein ouest de 20%.
  • L’ombre portée : inspectez votre voisinage, car l’ombre de poteaux, d’arbres ou de bâtiments portée sur vos panneaux provoque une baisse importante de rendement.
  • L’inclinaison possible : pour profiter au maximum des rayons puissants de l’été, le meilleur angle d’inclinaison en Belgique est de l’ordre de 35°.
  • La taille de votre toiture : il vous faut 8 à 10 m2 de toiture utile pour une installation standard.
  • L’état de votre toiture : si vous songez à remplacer votre toiture dans les cinq ans à venir, attendez ce moment pour installer votre installation photovoltaïque. Pensez aussi à l’isolation de votre toit, qui doit être envisagée en priorité sur toute installation photovoltaïque.

A noter ! L’offre s’est diversifiée et les panneaux prennent aujourd’hui toutes sortes de formes : ils peuvent être installés sur la plupart des toits, même plats ou en verre, et sont compatibles avec des toitures vertes. Les panneaux peuvent aussi être intégrés comme élément de construction aux façades, aux vitrages, aux protections solaires, etc. Dans ce cas, on parle de « Building Integrated Photovoltaics » ou BIPV.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le site d’Edora, la fédération francophone des énergies renouvelables, fondatrice d’une plateforme BIPV.

Les technologies en matière de photovoltaïque sont présentées en détail dans le Guide Bâtiment Durable.

Evaluez la rentabilité 

Plus votre installation est grande, plus le prix au kilowatt-crête  (kWc) sera bon marché. Pour produire 2.000 kWh par an, votre installation photovoltaïque vous coûtera de 4.000 à 5.000 euros HTVA. Grâce aux certificats verts, aux aides financières et à la baisse de votre facture d’électricité, votre installation sera rentabilisée en 7 ans environ. Avant de vous adresser à un installateur, faites une première estimation de la rentabilité de votre projet :

A noter ! Le « principe de compensation » (ou « compteur qui tourne à l’envers ») qui permet, dans le cas d’une petite installation (≤ 5 kWc), de ne payer, lors du décompte annuel, que l’électricité nette consommée – c’est-à-dire la différence entre les kWh prélevés sur le réseau et ceux injectés dessus quand ils ne sont pas autoconsommés, sera supprimé au plus tard au 1er janvier 2018. Ce changement est toutefois d’ores et déjà compensé par davantage de certificats verts (3 au lieu de 2,4 par MWh). Votre investissement reste ainsi toujours rentable ! (voir Arrêté du 17 décembre 2015)

Vous voulez investir dans une installation photovoltaïque ?

Découvrez comment demander un devis, obtenir des aides financières et assurer la performance de votre investissement.  

Date de mise à jour: 03/11/2016