Vous êtes ici

Workshop paysage du 21 au 25 août 2017, en région bruxelloise, au cœur de la vallée de la Pede

Remise des candidatures prolongée jusqu’au 10 août.

Organisé par Bruxelles Environnement et JNC International

En périphérie de la métropole, entre ville dense et territoire rural. Comment articuler durablement demande de loisir, espace naturel et production agricole urbaine?

Présentation du sujet

Neerpede est une entité rurale à vocation agricole de la Région de Bruxelles-Capitale qui se situe dans le prolongement du Pajottenland. Avec son paysage ondulant, étonnant et contrasté, ce paysage agraire constitue un atout exceptionnel, à préserver au sein de la métropole bruxelloise. La vallée de la Pede constitue l’artère centrale qui s’insère jusque dans la ville au-delà du Ring. Les qualités paysagères de Neerpede sont évidentes, l’espace est ouvert, agricole, mais néanmoins bocager à certains endroits où les usages se mêlent et dynamisent la vallée. Le paysage a gardé une identité originelle, tout à fait précieuse, aux portes de la métropole. Cependant, la rapidité de développement de certains usages perturbent l’identité de ce territoire : l’accroissement du trafic et le besoin de stationnement, l’habitat linéaire qui morcelle le paysage, l’agriculture qui s’intensifie, l’étalement important des sites récréatifs...

Plan directeur Interrégional

Les documents réglementaires PRD / PRDD ne prévoient pas de développement urbain majeur, l’objectif de conservation de l’espace ouvert s’est confirmé par l’élaboration du Plan Directeur interrégional Neerpede - St Anna-Pede - Vlezenbeek :

Aujourd’hui, à l’échelle de la vallée de la Pede, plusieurs thématiques, assez vastes, sont soulevées comme «le développement du maillage vert et bleu en tant que structure écologique principale», la volonté de faire du lieu «un espace ouvert et durable», « la création d’opportunités pour l’agriculture, le maraîchage et les jardins familiaux », le développemnt d’un pôle récréatif régional. Globalement, il s’agit d’ «augmenter l’attractivité de Neerpede» tout en préservant son patrimoine paysager et écologique. Ainsi, la région et la commune s‘interrogent sur les actions à mettre en œuvre pour maintenir l’activité agricole en symbiose avec les autres composants du territoire (les loisirs, la qualité paysagère, le développement de la nature, les services écosystémiques, l’habitat...). A l’échelle plus locale du parc des étangs, la région souhaite travailler la transition entre rural et urbain, offrir une vallée écologique de jeux et de jardins potagers, donner la priorité aux modes actifs, et créer une structure verte unitaire d’espaces publics.

Inverser le point de vue

La réflexion à l’échelle de la vallée de la Pede et celle à l’échelle du parc des étangs se croisent et se superposent. Il paraît logique d’envisager une réflexion paysagère à plusieurs échelles pour enrichir les projets paysagers sur l’ensemble du site. Le parc des étangs occupe une place centrale dans la vallée de la Pede, il est un lien fort entre l’espace urbain et l’espace rural, si ce n’est une porte entre les deux milieux. Si la vision depuis l’espace urbain vers l’espace rural est souvent adoptée pour ce type de territoire «périurbain», l’enjeu est aussi de regarder le territoire de manière moins traditionnelle, à savoir : depuis l’espace rural (qu’il constitue) vers l’espace urbain. «Comment la vallée rurale de Neerpede s’insère dans la ville ?» En quoi les activités aujourd’hui présentes, peuvent-elles faire projet pour le territoire ?

Workshop

En association avec les acteurs, (Bruxelles Environnement, la commune d’Anderlecht, Bruxsel Boeren Paysans, la Maison Verte et Bleue...) les étudiants arpenteront le territoire, échangeront sur les problématiques en jeu, rendront compte de leur point de vue et proposeront leur vision pour l’aménagement du territoire.

Pour permettre aux étudiants d’être force de proposition durant cette semaine, l’analyse du site leur sera préalablement présentée sous forme de cartes et d’une visite commentée.

Comment participer ?

Les étudiants en architecture du paysage, urbanisme ou architecture présenteront leur candidature par groupe de 3. Par une lettre de motivation, ils définiront les membres de l’équipe (parcours, profil, originalité de leur expérience) et l’intérêt de leur association pour répondre au projet proposé. Les candidatures seront analysées et 8 groupes seront retenus, soit 24 étudiants.

Encadrement

Bruxelles Environnement : Franck Vermoesen, Joël Merlin, Catherine Fierens.

JNC International : Yves Hubert, Fabrice Kusiak, Elise Sénéchal, membres enseignants des universités et écoles participantes.

Programme de la semaine :

Lundi :

  • Présentation de Bruxelles Environnement et de la commune d’Anderlecht.
  • Localisation et présentation du sujet : Comment articuler durablement demande de loisir, espace naturel et production agricole urbaine? Comment les activités de la plaine rurale de Neerpede peuvent constituer un territoire identitaire bruxellois ? Comment la relation campagne-ville est résolue par le projet ?
  • Présentation de l’analyse du site à travers des cartes, des points soulevés dans le schéma directeur Déplacement avec les étudiants sur quelques endroits choisi par la maitrise d’ouvrage, pour se rendre compte de la complexité du territoire puis arpentage libre du site.
  • Réflexion par groupe sur un schéma d’orientation à l’échelle du site, vision proposée pour l’évolution du site (1-2500e).

Mardi :

  • Séquence de restitution pour chaque groupe pour expliquer son schéma d’orientation.
  • Réflexion et choix de chacun des groupes pour le site de projet : changement d’échelle, vision à développer (1-1000e / 1-500e).

Mercredi :

  • Travail en équipe sur le projet d’aménagement.
  • Passage des équipes d’encadrants dans les groupes.

Jeudi :

  • Travail en équipe sur le projet d’aménagement.
  • Préparation des supports de présentation du projet, 3 panneaux par groupes :
    • 1 panneau stratégie de projet, titre, schéma et texte, 1 panneau plan masse, titre et texte, 1 panneau matérialité, références, bloc diagramme, détails...
    • restitution des rendus sur clef USB.

Vendredi :

Matin :

  • Impression des panneaux.
  • Préparation des présentations orales.

Après-midi :

  • Présentation aux élus (région, commune, paysagistes, urbanistes, public...)
  • Débat ouvert sur l’ensemble des projets, sur les potentialités du site, sur les éléments qui ressortent à travers l’ensemble des projets.
  • Remerciements

Intendance

Lunchs pris en charge par la collectivité.

Contact et renseignements

y.hubert@jnc.be

Date de mise à jour: 05/09/2017