Vous êtes ici

Le chevreuil

Les chevreuils (.jpg)

Le chevreuil était, avant le retour du sanglier en hiver 2006, le dernier grand mammifère sauvage qui peuple la Région de Bruxelles-Capitale. Un cadeau de la nature d’autant plus précieux que ce cervidé beau et farouche est aussi vulnérable et fragile. Raison de plus pour le protéger !

La forêt de Soignes, un refuge ?

Le chevreuil habite généralement le cœur ou les lisières des forêts. A Bruxelles, il a donc très logiquement élu domicile dans la forêt de Soignes. Selon les estimations, une centaine d’individus peuplent la partie bruxelloise de la forêt. Ils y trouvent nourriture, calme et abri… mais aussi de nombreux ennemis potentiels, parmi lesquels les chiens courant en liberté.

Les grands axes de transport (E411, Ring O, ligne 161 chemin de fer…) qui traversent la forêt et la morcelle lui posent également des problèmes. Ils confinent les chevreuils dans des étendues plus restreintes (ce qui accroît les risques de consanguinité) et peuvent être à l’origine d’accidents de circulation dès qu’un animal tente de les traverser. Pour y remédier, l’installation d’écoducs et d’écoviaducs est actuellement à l’étude. Ce sont des voies de circulation spécifiquement aménagées au-dessus ou en dessous des obstacles que constituent les voies de chemin de fer ou les autoroutes, pour favoriser le déplacement des espèces animales et végétales.

Dans le cadre d’une collaboration entre les trois Régions qui gèrent l’ensemble du massif forestier, les chevreuils font l’objet d’un suivi annuel pour pouvoir estimer l’évolution de leur population.

Les chiens représentent un danger pour le chevreuil (.jpg)Les chiens en laisse

Les chiens constituent une menace réelle pour les chevreuils. En les prenant en chasse, en les épuisant, en les amenant à prendre des risques et à traverser des artères routières fréquentées, les chiens sont souvent responsables de la raréfaction de cette espèce considérée comme menacée en Région de Bruxelles-Capitale.

Tenez votre chien en laisse lorsque vous vous promenez en forêt ! C’est d’ailleurs une obligation pour les promenades dans les réserves naturelles, forestières et dans les zones de protection spéciales. Et redoublez de vigilance en mai et juin, période de mise bas de l’espèce.

Comment protéger les chevreuils ?

Bruxelles Environnement…

  • se charge de l’entretien et de l’aménagement de la forêt, permettant de créer ou de maintenir suffisamment de taillis et broussailles où le chevreuil pourra trouver refuge ;
  • informe le public des dangers que représentent les chiens et lui recommande de les tenir en laisse ;
  • recueille les animaux blessés, et en assure les soins ;
  • prend les mesures judiciaires nécessaires en cas d’infractions.

Et vous ?

  • Tenez toujours votre chien en laisse.
  • Evitez de quitter les sentiers lors de vos promenades en forêt.
  • Restez sur les chemins balisés si vous pratiquez le V.T.T.
  • Roulez prudemment sur les routes autorisées à la circulation en forêt. Peut-être aurez-vous ainsi la chance de croiser un chevreuil au hasard d’un sentier !

Bon à savoir !

Au printemps, ne touchez jamais un faon qui semble abandonné : votre odeur éloignerait sa mère à jamais.

Signalez toujours la présence d’un animal blessé ou mort aux gardes forestiers ou au service Info-environnement de Bruxelles Environnement au (02 775 75 75). L’Institut Pasteur examine les cadavres de chevreuils trouvés pour surveiller l’état de santé de l’espèce.

 

 

 

Date de mise à jour: 14/04/2017