Vous êtes ici

Les chauves-souris

2010_cbe_expo-biodiversite-2010_0029.jpg

Souvent méconnues et mal aimées, les chauves-souris évoquent l’atmosphère lugubre des films d’horreur. Quel dommage ! Ces petits mammifères, les seuls capables de vraiment voler, sont un miracle de la nature. Leur spécialité ? La capture nocturne d’insectes, un rôle-clé dans l’équilibre écologique.

19 espèces de chauves-souris dans la Région bruxelloise !

Les chauves-souris constituent le deuxième plus grand groupe de la classe des mammifères, après les rongeurs. Il en existe plus de mille espèces, chacune ayant son propre habitat et son propre mode de vie. En Belgique on peut en trouver 23 espèces différentes, dont 19 ont été recensées sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Leurs gîtes de prédilection ? En hiver, les souterrains (caves, grottes) et parfois les arbres creux, soit des lieux relativement humides où la température est constante et jouissant d’un calme parfait. En été, les chauves-souris préfèrent la chaleur des boiseries, des greniers et des coffres à volets. Elles peuvent aussi occuper des trous d'arbres.

Espèces protégées

Comme les autres mammifères indigènes, les chauves-souris sont protégées en Région de Bruxelles-Capitale. Vous ne pouvez donc ni les tuer, ni les capturer, ni détruire leurs abris. Dans le cadre de la directive européenne Habitats, la désignation, à Bruxelles, de trois zones spéciales de conservation a été largement déterminée par la présence d'espèces rares notamment de chauves-souris. Dans ces zones, Bruxelles Environnement veille en particulier à préserver un habitat qui leur convienne. D’autres gîtes potentiels font également l’objet de toutes les attentions. C’est notamment le cas des arbres creux dans les forêts et les parcs ou de certains bâtiments du domaine public propices à leur l’hébergement et aménagés en ce sens.

Maillon essentiel dans l'écosystème

Les chauves-souris sont le dernier maillon de la chaîne alimentaire. Elles jouent donc un rôle essentiel dans l’équilibre de l’écosystème. Elles sont les prédateurs par excellence des papillons de nuit et des moustiques, jouant à ce titre un rôle «d’insecticide naturel».

Mais les légendes sont malheureusement tenaces. La plus répandue est celle qui voudrait que les chauves-souris s’accrochent dans les cheveux. Une fable ! Tout autant que l’idée, fausse évidemment, selon laquelle elles s’attaquent aux boiseries ou déplacent les tuiles. En d’autres mots, vous n’avez rien à craindre de ces petits animaux uniques en leur genre.

...mais pas sans danger

En septembre 2016, une chauve-souris (sérotine commune, Eptesicus serotinus) a été constatée positive à la rage des chauves-souris dans la commune de Bertrix. Il s'agit du premier cas de rage autochtone détectée chez une chauve-souris en Belgique.

L'animal présentait des symptômes neurologiques (il était incapable de voler) et a mordu au pouce un promeneur qui l'a ramassée. Un traitement a été directement administré à ce promeneur. Le traitement consiste en 4 doses vaccinales avec immunoglobulines humaines contre la rage.

Le diagnostic été réalisé par LISP-WIV à l’aide d’un test d’immunofluorescence directe (détection d'antigènes viraux) et d'une PCR (détection d'ARN viral).

Ne ramassez donc JAMAIS de chauve-souris (voir aussi plus loin). Si vous deviez malgré tout subir une morsure, il faut consulter au plus vite un médecin." 

Que faire en cas de désagréments?

La présence d’une colonie de chauves-souris sous votre toit peut s’accompagner de quelques désagréments :

  • Le bruit : souvent évoqué dans les habitations préfabriquées, il est provoqué par le frottement lors du passage des chauves-souris. Les cris, notamment des jeunes, sont également facilement perceptibles.
  • Les déjections : en posant un film plastique et en mettant une planche non loin de l’ouverture par laquelle les chauves-souris s’envolent, vous pourrez facilement résoudre ce problème.

Si la présence de chauves-souris vous dérange, contactez le service Info Environnement de Bruxelles Environnement (02/ 775 75 75).

Pas de problèmes, par contre, au jardin. A noter également que les excréments de chauves-souris constituent un excellent engrais pour les plantes.

Vous pouvez même créer un cadre propice aux chauves-souris en aménageant une mare, en plantant des haies libres, en créant des vergers, en conservant les arbres morts et creux ou en renonçant à l’utilisation de pesticides.

Suivi des espèces

Des recensements de chauves-souris sont régulièrement organisés en Région de Bruxelles-Capitale pour le compte de Bruxelles Environnement. Ils répondent à une exigence européenne en matière de suivi des espèces protégées dans le cadre de Natura 2000.

Si vous souhaitez prendre part à ces recensements, faites-le nous savoir (service Info-environnement au 02 775 75 75 ou par courriel).

Bon à savoir

Que faire si vous trouvez une chauve-souris morte ? Par simple précaution, évitez d’y toucher. Et prenez aussitôt contact avec Bruxelles Environnement ou le centre antirabique de l’ISP au 02/373.31.11. Une équipe spécialisée viendra enlever l’animal mort et le confiera à un laboratoire spécialisé pour examen afin de dépister d'éventuelles maladies. Cette méthode de travail permet d’effectuer un contrôle passif.

Il est urgent de faire appel à un médecin si vous avez été en contact avec un animal suspect ou une chauve-souris, et en particulier dans les cas suivants :

  • morsure ou griffure profonde
  • égratignure
  • léchage d’une plaie
  • contact avec une plaie.

Une nuit féerique

Vous souhaitez en savoir plus sur les chauves-souris ? Partir à la découverte de ces animaux méconnus mais pourtant essentiels ? Sachez que chaque été, le dernier week-end du mois d’août, Bruxelles Environnement participe à la nuit européenne de la chauve-souris et organise des visites guidées sur le terrain. Une occasion unique de découvrir ce petit mammifère sous un autre jour et d’apprendre à l’apprécier à sa juste valeur. 

Si vous avez l’occasion d’observer une colonie, signalez-le à notre service Info Environnement au 02/ 775 75 75 ou par courriel.

 

Date de mise à jour: 14/04/2017
Documents: 

Pour commander une version papier: 02 775 75 75 ou contacter le service Info-environnement par courriel.