Vous êtes ici

La bouvière

Les poissons ne sont pas protégés en Région de Bruxelles-Capitale. Présente dans les étangs de la Vallée de la Woluwe et en forêt de Soignes, la bouvière fait toutefois figure d’exception. Elle est, en effet, inscrite à l’annexe II de la directive européenne « Habitats », ce qui lui confère un statut de protection particulier.

Longue de 5 à 10 cm, la bouvière est l’un des plus petits Cyprinidés d’Europe. Elle vit en moyenne 2 à 3 ans et se caractérise par un corps haut et comprimé latéralement, couvert de grandes écailles gris/vert foncé.

Inféodé aux zones d’eau stagnante ou à courant lent, ce petit poisson est de plus en plus rare en Belgique. A Bruxelles comme ailleurs, sa protection passe par différentes mesures telles que :

  • l’amélioration de la qualité chimique des eaux. Si celle-ci s’altère, les proies de la bouvière diminuent, voire disparaissent ;
  • la préservation de son habitat, à savoir les noues, les bras morts de cours d’eau et d’étangs… ;
  • le maintien de moules d’eau douce (anodontes) qui sont indispensables à la reproduction de la bouvière. Utilisant un long tube de ponte, la femelle dépose en effet ses œufs dans la cavité respiratoire de la moule. Pour les féconder, le mâle lâche sa laitance à proximité. Les œufs incubent ensuite dans la moule jusqu’à la sortie des alevins.

Lors de prélèvements effectués dans le cadre du processus d’évaluation de la qualité biologique des cours d’eau bruxellois (en 2004 et 2007), la bouvière était bien représentée dans les échantillons pris dans la Woluwe, en particulier dans le long étang du parc de la Woluwe et à hauteur de l’Hof ter Musschen.

Attention : il est interdit de pêcher la bouvière en Région bruxelloise!

Date de mise à jour: 27/05/2016