Vous êtes ici

Les algues flottantes

Chaque année, dès les premières chaleurs, de grandes quantités d’algues filamenteuses se développent dans certains étangs. La présence de ces algues inquiète parfois le public. Pourtant, elles ne représentent aucun danger pour les humains, ni pour la faune.

Pourquoi les algues apparaissent ?

Il s’agit d’un phénomène normal que l’on observe dans les étangs dont les eaux sont naturellement riches en éléments nutritifs (étangs dits « eutrophes »).
Cette tendance peut être accentuée par des apports supplémentaires en azote, phosphore et autres éléments libérés dans l’eau par les déjections des oiseaux aquatiques, mais aussi par les restes d’aliments qui leur sont jetés en grande quantité par les promeneurs. Les populations de ces oiseaux sont généralement trop élevées du fait du nourrissage.
Les algues filamenteuses ne sont cependant pas présentes dans tous les étangs. Plusieurs causes sont possibles : une qualité des eaux défavorable, certains types de pollution, de trop grandes quantités de poissons…

Impact sur la biodiversité

Ces algues contribuent à rendre nos étangs vivants et attractifs. La faune sauvage (amphibiens, poisons, insectes aquatiques..) y trouve refuge et nourriture.
Cependant, en cas de développement trop important de ces algues, la quantité de lumière qui parvient sur le fond des étangs est réduite, ce qui limite le développement de la végétation aquatique immergée, importante également pour le maintien de l’équilibre écologique.

Intervention de Bruxelles Environnement

La gestion des étangs est complexe et dépend de plusieurs facteurs : la qualité et la composition du sous-sol, la pollution de l’environnement, la pisciculture, l’apport d’éléments nutritifs. La politique du maillage bleu de Bruxelles Environnement prévoit le maintien d’une alimentation suffisante en eau des étangs et assure la bonne qualité de cette eau.
Les algues ne représentent aucune nuisance à priori. Elles se décomposent naturellement et sont emportées par les courants quand les températures diminuent ou lors de pluies importantes et prolongées. Elles ont cependant tendance à revenir rapidement. Lorsqu’elles recouvrent plus de 60% de la surface, les quantités excédentaires sont enlevées et compostées. Ce travail difficile de nettoyage est effectué par des éco-cantonniers.

Prévention

Le public peut aider au maintien de l’équilibre, fragile, des étangs en évitant de nourrir les oiseaux aquatiques. Des panneaux d’information sont placés dans les parcs, près des étangs à risque, afin d’expliquer les raisons pour lesquelles on demande de ne pas nourrir les oiseaux.

Date de mise à jour: 27/05/2016