Vous êtes ici

Gestion de la forêt

La hêtraie cathédrale

La composition actuelle de la forêt de Soignes en essences feuillues remonte au régime autrichien (1714-1795) : on y planta des hêtres sur de grandes surfaces laissées vierges après leur exploitation, avec comme principal objectif de produire du bois de qualité. Petit à petit, ils formèrent la majestueuse hêtraie cathédrale que l’on connaît aujourd’hui où subsistent encore des arbres de plus de 200 ans datant de ces premières plantations.
Les hautes futaies de hêtres couvrent désormais près de 65% du territoire de la forêt. Elles ont façonné son apparence paysagère et lui ont valu, en 1959, une inscription sur la liste des Monuments et Sites.

Un héritage difficile

La forêt de Soignes doit être entretenue de manière à garantir à la fois la croissance des jeunes arbres (et donc l’abattage des plus vieux) et le maintien d’un grand nombre d’arbres âgés et de grande dimension. Constituée essentiellement de hêtres - ces arbres fermes et flexibles, à écorce lisse et bois blanc qui peuvent atteindre près de 40 m de haut - la forêt bruxelloise est en effet fort ancienne et donc fragile. En témoignent les violentes tempêtes de 1990 qui ont ébranlé, culbuté ou fracassé de nombreux arbres.
Elle présente par ailleurs les désavantages de la monoculture : monotonie du paysage, amenuisement de la biodiversité, appauvrissement de l’activité biologique des sols,  accroissement des risques de maladies.

La forêt de Soignes a donc grand besoin d’être rajeunie et diversifiée.

Un fameux défi pour les gestionnaires du site qui, dans ce contexte, doivent mener de front en les harmonisant cinq objectifs : régénérer les peuplements vieillis de hêtres tout en préservant le paysage, protéger et favoriser la biodiversité, tout en assurant l’accueil du public et, enfin, alimenter la filière économique du bois avec des produits labellisés « gestion durable ».

Le Plan de gestion

Tout arbre est un être vivant dont les limites d’existence sont déterminées en fonction du climat, de la qualité du sol et des critères assignés aux objectifs de la forêt.
Le Plan de Gestion de la forêt de Soignes prévoit de maintenir la hêtraie cathédrale sur 50% du massif et, sur les 50% restants, de diversifier la forêt avec :

  • d’autres espèces de feuillus : chênes, bouleaux, frênes, érables, fruitiers… (30%);
  • des résineux : pins sylvestres, pins noirs, mélèzes… (10%) ;
  • des zones ouvertes : clairières, drèves, étangs... (10%).

Pour limiter l’impact sur le paysage forestier, la vieille hêtraie sera régénérée à un rythme de 15 ha par an : 9 replantés en hêtraie et 6 transformés en futaie de différentes essences. Sur la période de 24 ans couverte par le plan de gestion, 350 ha au total seront ainsi replantés.

La gestion de la forêt de Soignes par Bruxelles Environnement se fait en respectant les modes de gestion les plus respectueux de la forêt et de sa régénération . Notre institut a obtenu le label « FSC » qui garantit, par un organisme extérieur et indépendant, que la forêt de Soignes est gérée de manière durable.

Date de mise à jour: 06/10/2016