Vous êtes ici

L'abattage d'arbres

Gestion: abattage d'arbres

Devoir abattre un arbre n’est jamais une décision prise à la légère. Mais gérer les massifs boisés d’un parc ou une forêt, c’est à la fois favoriser leur vitalité, leur renouvellement, la résilience des arbres face aux risques naturels (maladies, instabilité, effets du changement climatique...), la mise en évidence d’arbres remarquables et assurer la diversité de leurs fonctions (sociale, environnementale, écologique et économique). Parmi les actes de gestion de ces massifs, le prélèvement (abattage) régulier d’arbres est donc une nécessité pour atteindre ces objectifs.

Pourquoi est-il nécessaire d’abattre des arbres ? 

  • Pour des raisons de sécurité

    Comme nous, les arbres peuvent être malades (attaqués par des parasites, affaiblis par de fortes intempéries…) et vieillissent. Ils peuvent alors devenir fragiles et risquer de tomber ou de perdre des branches au moindre coup de vent. Dans des espaces fréquentés par le public, ces arbres malades ou trop âgés doivent faire l’objet de coupes de sécurité.

    Le long des grands axes routiers comme le Ring 0 et le E411 une lisière étagée sera réalisée pendant les années qui viennent pour augmenter la sécurité routière et améliorer la qualité écologique et paysagère. Une clôture pour protéger la faune du trafic routier sera également installée. 

  • Pour respecter le cycle de vie de la forêt

    Une partie des arbres en fin de vie doivent laisser la place à de jeunes arbres.

    Le prélèvement de vieux arbres permet aussi d’apporter momentanément plus de lumière aux arbustes et aux herbes en sous-bois, sources de nourriture pour de nombreux mammifères, oiseaux et insectes. Dans certains cas, il est donc nécessaire de faire des coupes d’éclaircie pour favoriser la biodiversité et pour apporter de la lumière à la régénération.

    Un certain nombre d’arbres (ou d’îlots d’arbres) sont cependant préservés jusqu’à leur mort naturelle,  en vue de favoriser la présence d’une biodiversité rare, liée aux gros arbres âgés et à leurs anfractuosités (dont les chauves-souris). Le taux de bois mort laissé sur pied et par terre augmentera pour rendre les massifs forestiers plus résilients grâce à une biodiversité élevée.

  • Pour sélectionner les arbres d'avenir

    Certains arbres doivent parfois disparaître afin de donner plus d’espace aux individus voisins plus sains ou plus recherchés comme essence (essence rare, peu concurrentielle, écologique, paysagère…). Les peuplements sont ainsi périodiquement éclaircis (tous les 8 ans). Les éclaircies sont également bénéfiques au plan écologique et sanitaire (biodiversité, régime des eaux…).

Date de mise à jour: 09/08/2017