Vous êtes ici

L'abattage d'arbres

Gestion: abattage d'arbresGérer la forêt, c’est à la fois favoriser sa vitalité, son renouvellement, sa résilience face aux risques naturels (incendies, insectes...) et assurer la diversité de ses fonctions (sociale, environnementale et économique). Parmi les actes de gestion du forestier, le prélèvement (abattage) régulier d’arbres est  une nécessité.

Pourquoi est-il nécessaire d’abattre des arbres ? 

  • Pour respecter le cycle de vie de la forêt 

    Les arbres en fin de vie doivent laisser la place à de jeunes arbres.

    Le prélèvement de vieux arbres permet aussi d’apporter momentanément plus de lumière aux arbustes et aux herbes en sous-bois, source de nourriture pour de nombreux mammifères, oiseaux et insectes.

    Un certain nombre d’arbres (ou d’îlots d’arbres) sont cependant préservés jusqu’à leur mort naturelle,  en vue de favoriser la présence d’une biodiversité rare, liée aux vieux gros arbres et à leurs anfractuosités (dont les chauves-souris).

  • Pour sélectionner les arbres d’avenir 

    Certains arbres moins bien conformés doivent disparaître afin de donner plus d’espace aux individus voisins plus sains. Les peuplements sont ainsi périodiquement éclaircis (tous les 8 ans). Les éclaircies sont également bénéfiques au plan écologique et sanitaire (biodiversité, régime des eaux…) et à la prévention des feux de forêt.

  • Par sécurité pour les usagers 

    L’abattage de vieux arbres dont les grosses branches menacent de tomber est une nécessité en vue de protéger les usagers de la forêt.

Vente annuelle d’arbres  à prélever 

La sélection des arbres à prélever est réalisée chaque printemps par le service forestier de Bruxelles Environnement. Conformément au plan de gestion de la forêt, 200 ha sont ainsi examinés chaque année, selon une rotation de 8 ans. Les arbres désignés constituent des lots de bois sur pied mis en vente par adjudication publique. C’est aux acquéreurs des lots (marchands de bois, scieries) d’exécuter les travaux d’abattage, façonnage, transport, etc., en conformité avec notre cahier des charges d’exploitation et sous l’œil vigilant des gardes forestiers. Le cahier des charges met particulièrement l’accent sur l’importance de protéger l’habitat forestier des nuisances liées à l’exploitation des arbres (impact sur les sols, la végétation et la faune).

Les recettes issues de la vente annuelle des arbres à prélever sont versées au « Fonds (régional) destiné à l’entretien, l’acquisition et l’aménagement d’espaces verts, de forêts et de sites naturels, ainsi qu’au rempoissonnement et aux interventions urgentes en faveur de la faune ».

Gestion durable et certification 

La gestion de la forêt de Soignes bruxelloise est certifiée durable sur base des critères du Forest Stewardship Council (certificat n° IMO-FM/COC-23023), ONG internationale reconnue notamment par le WWF, Greenpeace et les Amis de la Terre.

La forêt de Soignes bruxelloise fournit ainsi annuellement un matériau renouvelable - le bois -, provenant d’une forêt gérée durablement (label FSC), et à même de remplacer dans de nombreux usages des matériaux à impact carbone défavorable tels qu’aluminium et produits pétroliers.   

Date de mise à jour: 06/10/2016