Vous êtes ici

Une démarche participative

Pour concevoir et gérer dans les quartiers à forte concentration de population du centre de Bruxelles des parcs à taille humaine qui répondent aux besoins des habitants, Bruxelles Environnement peut compter, au sein de son département Espaces verts, sur deux structures à vocation sociale :

Le service Développement & Participation

C’est lui qui, en collaboration avec les habitants, des intervenants locaux, des architectes… va conduire, jusqu’à sa réalisation, un projet de parc de quartier dans le cadre d’une démarche participative, puis trouver une formule pour sa gestion au quotidien. La méthodologie mise en place utilise :

  • Le diagnostic : il s’agit, dans un premier temps, de faire un état des lieux. Quelle est l’histoire de l’espace à aménager ? Quelles sont ses caractéristiques architecturales, urbanistiques, culturelles, fonctionnelles, sociales… ? En réalisant des enquêtes et des études socio-urbanistiques, le service Développement & Participation essaye de comprendre les relations entre tous les acteurs d’un quartier, leurs attentes et comment les impliquer dans la conception du projet.
  • La participation c’est écouter, proposer et impliquer ; une démarche longue et délicate qui se poursuit tout au long du projet et même au delà. Divers outils sont ainsi utilisés : tables rondes, visites d’autres sites, rencontres ciblées par groupes, ateliers créatifs, blog internet, journal de quartier, radio locale… Les habitants et les futurs usagers participent à travers ces animations à l’élaboration de plusieurs esquisses du projet. Esquisses qu’il faudra ensuite adapter en fonction de critères techniques, financiers, juridiques ou autres. Ensuite, lorsque le projet est accepté, tout est mis en œuvre au niveau de la réalisation pour que le chantier puisse être générateur d’emplois et de formations pour les personnes du quartier.
  • La cogestion c’est impliquer les riverains dans l’entretien, la maintenance, la surveillance et l’animation du nouveau parc. C’est responsabiliser les utilisateurs dans la durée pour qu’ils continuent à s’approprier de manière positive le parc et à le respecter. Des micro-projets, comme des ateliers créatifs, des séances de nettoyage, des initiations à différentes activités contribuent au maintien de la dynamique et de la convivialité dans le parc.

Bruxelles Environnement / Leefmilieu Brussel from Bruxelles Env. - Leefmilieu Brus on Vimeo.

La section Animation préventive

Ils sont une vingtaine de gardiens animateurs à travailler dans les parcs Bonnevie, Gaucheret, de la Rosée, de la Porte de Hal et au square des Ursulines. Comme ailleurs dans les parcs bruxellois, ils ont un rôle de gardien (ouverture et fermeture du parc, application et respect du règlement, vigilance par rapport à la sécurité et à la propreté des lieux…). Mais pas seulement. C’est à eux que revient la délicate mission de faire de ces parcs, des « parcs en vie ». Toujours originaires du quartier, ils ont été embauchés pour leur connaissance du terrain et du tissu social local. Connus, ils sont aux yeux des habitants, des interlocuteurs à qui l’on peut s’adresser, qui peuvent aider, conseiller, orienter. Ils interviennent pour régler les conflits, sensibilisent aux règles de civisme et surtout animent le parc. En partenariat avec des associations locales, ils organisent, en effet, des tournois sportifs, proposent des activités ludiques, artistiques…

Les liens qu’ils tissent avec les habitués du parc, les règles de cohabitation qu’ils font respecter, leur confère un rôle social de premier plan qui, en termes de prévention s’avère aussi très efficace.

Date de mise à jour: 30/05/2017