Vous êtes ici

Zones tampons

Les zones tampons sont des zones déterminées pour protéger des terrains qui, en raison de leurs caractéristiques (proximité avec le milieu aquatique, imperméabilité, inclinaison, ruissèlement, etc.), présentent un haut risque de contamination des eaux de surface par les pesticides. Pour cette raison, l’utilisation et le stockage de pesticides y sont également interdits, sans possibilité de dérogation.

L’ordonnance pesticides détermine plusieurs zones tampons de largeurs minimales, bien que celles-ci puissent être plus larges en fonction du type de produit utilisé (voir la distance à respecter mentionnée sur l’étiquette !).

Les zones tampons qui s’appliquent à tous (professionnels et particuliers !) et dans toutes les zones (espaces publics et privés) sont les suivantes :

  • 6 mètres à partir de la crête de la berge, le long des eaux de surface (mares, étangs, rivières, canal, fossés…).
  • 1 mètre le long des terrains revêtus (béton, asphalte, graviers, dolomie, pavés, dalles, terrains synthétiques) et qui sont reliés à un réseau de collecte des eaux pluviales (égouts, grilles, fossés…) ou des eaux de surface : par exemple trottoirs, allées pavées, entrées de garages, parkings… Cette distance est portée à 3 mètres en cas de pulvérisation non dirigée vers le sol (par exemple pour l’entretien des arbres d’alignement).
  • 1 mètre à partir du sommet de la pente, le long des terrains non cultivés en permanence (friches, talus), sujets au ruissèlement en raison d’une pente supérieure ou égale à 10%, et contigus à des eaux de surface ou des terrains imperméables reliés à un réseau de collecte des eaux pluviales.
Date de mise à jour: 19/08/2016