Vous êtes ici

Les biocides

Les produits biocides sont des pesticides qui ne sont pas utilisés en lien avec la culture des plantes. Il s’agit d’une catégorie large de produits qui ne sont ni des produits phytopharmaceutiques, ni des médicaments, ni des cosmétiques.

On y retrouve plusieurs grandes catégories :

  • Les désinfectants, antibactériens et antimicrobiens : produits d'entretien, désinfectants pour la peau (ex. gel pour les mains, lingettes antibactériennes, savons antiseptiques), pour l’eau (ex. chlore dans les piscines ou l’eau du robinet), pour les locaux et surfaces alimentaires à la maison, dans les hôpitaux, bancs solaires et instituts de beauté, cuisines collectives et HORECA, installations sportives, etc. (ex. eau de javel et autres produits chlorés, eau oxygénée, alcool à plus de 60%, etc.).
  • Les produits de protection : du bois (ex. créosote), du cuir, des tissus et des matériaux de construction (ex. antimousses pour le béton).
  • Les produits de lutte contre les espèces considérées comme nuisibles, sans lien avec des cultures végétales (colliers répulsifs antipuces, bombes et diffuseurs anti-moustiques et anti-mouches, shampooings répulsifs anti-poux (les shampooings curatifs sont considérés comme des médicaments !), crochets et boules antimites, boites anti-fourmis, répulsifs pour chiens et chats, appâts empoisonnés pour rats et souris, etc.).
  • Les autres biocides (produits anti-salissures pour bateaux, produits utilisés dans l’embaumement des morts et la taxidermie…).

Les biocides sont donc des produits plus souvent utilisés à l’intérieur, et avec lesquels nous sommes très souvent en contact. Le marché belge autorise ainsi la vente de plus de 1600 produits relevant de la catégorie biocide !

Les biocides sont à l’origine d’environ 4% des appels annuels au Centre Antipoisons, les premières victimes en étant les animaux domestiques et les enfants en bas âge.  Pour votre santé et celle de vos proches,apprenez à vous en passer !

Attention ! Pour l’instant, les biocides ne sont pas concernés par les interdictions et obligations découlant de la directive-cadre et de l’ordonnance pesticides mais nous conseillons fortement d’en utiliser le moins possible et de respecter les mêmes principes en matière d’utilisation.

Date de mise à jour: 25/10/2017