Vous êtes ici

Produits « bios » et « écos »

Le terme « biopesticide » désigne une sous-catégorie de produits phytopharmaceutiques issus de substances naturelles, qui sont utilisés en agriculture biologique ou certifiés « écologiques » ou « naturels ».

On en distingue 4 grandes classes :

  • Les produits issus d’extraits végétaux (molécules tirées de plantes, par exemple les pyréthrines extraites d’une variété de chrysanthème).
  • Les produits qui influencent le comportement des ravageurs (pièges à phéromones sexuelles).
  • Les produits contenant des micro-organismes (bactéries, parasites, virus, par exemple le bacille de Thuringe contre les chenilles).
  • Les autres produits, qui ne sont pas forcément issus du vivant, mais sont traditionnellement utilisés en bio (comme la bouillie bordelaise, le soufre, la paraffine, etc.).

Pesticides naturels, mais pesticides quand même

Bien qu’ils soient pour la plupart d’origine naturelle, ces produits n’en sont pas pour autant inoffensifs et peuvent occasionner des pollutions du sol et de l’eau, ou des risques pour la santé humaine ou animale, d’autant que leur bonne réputation favorise les surdosages. Ils sont de toute façon considérés comme des PPP classiques et, à ce titre, soumis aux mêmes législations… et interdictions !

Produits alimentaires et recettes « maison » ?

On voit fleurir sur Internet les recettes « maison » pour remplacer les pesticides du commerce. Le vinaigre et le sel (de cuisine ou de déneigement) sont les principaux favoris pour remplacer les herbicides, car jugés naturels et sans danger. En réalité, ces produits perturbent parfois gravement l’équilibre des sols et peuvent polluer les nappes d’eaux souterraines. Il est donc interdit de les utiliser.

Date de mise à jour: 19/08/2016