Vous êtes ici

Réduire les risques

Les pesticides de synthèse ont trouvé une place de choix dans l’agriculture et dans de nombreuses industries où ils sont utilisés en grandes quantités, pour une multitude de fonctions.

Depuis les années 70, de nombreux scientifiques et groupements citoyens tirent néanmoins la sonnette d’alarme : l’impact environnemental de ces substances devient de plus en plus préoccupant, notamment pour la nature (oiseaux, abeilles et insectes en général, amphibiens, poissons, mammifères… dont les humains !). Pollution de l’eau, destruction de la vie des sols ou diminution de la fertilité des espèces animales sont maintenant bien documentés.

Quant aux impacts sur la santé humaine, nous sommes presque constamment exposés aux pesticides, et cela n’est probablement pas anodin. Bien qu’il s’agisse de doses très réduites pour la plupart des produits, en-dessous des seuils de sécurité établis par substance, l’effet cocktail (mélange et interactions entre toutes ces substances) est encore très peu connu. Il faut également distinguer les effets aigus (rapides, soudains et donc bien visibles : maux de têtes, éruptions cutanées et allergies de contact, empoisonnements, problèmes digestifs, nausées et vomissements, etc.) des effets chroniques, beaucoup plus difficiles à identifier (intolérances et allergies alimentaires, cancers, maladies neurodégénératives, réduction de la fertilité, etc.).

Date de mise à jour: 25/10/2017