Vous êtes ici

Ma consommation d’eau

2009sunnyripertarrosoir.jpg

Un beau jardin a évidemment besoin d’eau. Mais pas d’être copieusement arrosé avec une ressource aussi précieuse et coûteuse que l’eau potable ! Quelques astuces simples permettent de réduire l’arrosage, même en cas de sécheresse.

L’arrosage

Arrosez peu et bien

Plantes et gazon n’ont pas à être noyés ! Et puis, un sol détrempé attire les limaces. Alors, arrosez seulement quand il faut, moins souvent, mais plus longtemps, à petit débit, à ras de terre plutôt qu’en geyser !

Arrosez quand il faut

Vérifiez d’abord la météo : vous éviterez peut-être un arrosage inutile, surtout dans nos régions tempérées. Arrosez plutôt le soir : la nuit devient alors délicieusement fraiche et vous limitez l’évaporation. Evitez enfin les périodes de grand vent ; celui-ci favorise le dessèchement, et risque de faire de vous  un « arroseur arrosé » !

Arrosez "anti-gaspi"

Fonds de théière, eau de lavage ou de cuisson des légumes, eau de l’aquarium… ça marche aussi pour les plantes ! Et avec quelques seaux disposés dans le jardin, où carrément une citerne, vous pouvez aussi utiliser l’eau de pluie : disponible à profusion et gratuite !

Les plantations

Plantez à la pluie

Si vous semez ou plantez en période sèche, vos plantations auront du mal à s’enraciner et elles auront besoin d’arrosages fréquents. Au contraire, plantées en période humide, elles vont développer plus profondément leurs racines et auront besoin de moins d’eau.

Choisissez des plantes sobres

Certaines plantes sont des boit-sans-soif, d’autres sont sobres. C’est le cas, par exemple, de l’achillée, la campanule, la santoline, le sedum ou de la plupart des plantes à bulbes : vous avez l’embarras du choix. Quant aux plantes sauvages, la sécheresse ne leur fait pas peur, ce sont souvent de vrais chameaux!

Faites des groupes

Certaines de vos plantes réclament beaucoup d’eau et d’autres pas. Le sedum, par exemple, n’a que faire de l’eau des hortensias et les œillets détestent les sols humides. Plantez-les donc en groupe selon leurs besoins en eau et vous éviterez d’arroser celles qui n’y tiennent pas.

L’entretien

Installez une couverture végétale

Copiez la nature qui laisse rarement le sol nu: paillis, copeaux de bois, tontes d’herbes, plantes couvre-sol, petites annuelles installées aux pieds de vos plantations conservent l’humidité et limitent le ruissellement.

Binez

A vos binettes ! Le dicton dit « un binage vaut deux arrosages ». Car l’eau pénètre mieux dans un sol bien meuble que sur une terre dure et compacte. L’humidité étant maintenue plus longtemps, on limite d’autant les arrosages.

Laissez pousser le gazon

A 7cm et plus de longueur, le gazon est plus dense et ses racines plus longues retiennent mieux l’humidité. Autant éviter les coupes à ras qui le dessèchent!

L’aménagement

Accueillez l’eau de pluie

Trop d’eau ruisselle dans les cours et sur les terrasses pour filer directement dans les égouts. Un beau gazon, une toiture verte, des mares et des fossés feront de votre jardin un véritable refuge pour l’eau de pluie.

Date de mise à jour: 28/07/2017