Vous êtes ici

Passez au vélo

Que diriez-vous de vous déplacer rapidement, facilement, pas cher, sans problème de stationnement et sans polluer ? Ne cherchez plus et adoptez le vélo en ville ! En prime, c’est aussi bon pour la santé.

Testez le vélo

Il fait beau et vous avez un petit déplacement à faire. Pourquoi ne pas tenter le vélo aujourd’hui ? Il suffit souvent de se remettre en selle. Et vous verrez, l’adage est vrai : ça ne s’oublie pas ! Avec Villo !, vous pouvez louer un vélo sur tout le territoire de la Région (il y a 350 bornes distantes entre elles de 450 mètres). Le service Blue-Bike, quant à lui, vous permet de louer un vélo dans les principales gares ferroviaires de Bruxelles. Vous trouverez également des vélos en location dans les Points vélos, à la Maison des cyclistes, et même chez certains vélocistes. Si vous êtes moins valide, vous pouvez louer du matériel adapté auprès de l’asbl Almagic.

Choisissez le bon chemin

A vélo en ville, on n’utilise pas les mêmes trajets qu’en voiture. Bien entendu, sécurité oblige, il faut respecter le code de la route ! Mais les itinéraires sont faciles à adapter pour rendre le trajet plus agréable. La carte « modes actifs » de Bruxelles Mobilité vous permet de repérer le relief, les itinéraires vélos et les aménagements. En empruntant les SUL (sens unique limité), vous évitez également les voies trop encombrées et vous disposez de bons raccourcis. Pour tester le meilleur chemin pour aller travailler, participez à la Bike Experience : cette action vous permet, une fois par an, d’être « coaché » par un cycliste averti qui vous aidera à faire vos premiers trajets pour aller à vélo au boulot ! Ou inscrivez-vous sur Biker2Biker, la plateforme de rencontre des cyclistes de Bruxelles.

Prenez votre place

La route, ça se partage ! A vélo, pensez donc à prendre votre place pour rouler en toute sécurité : indiquez clairement vos changements de direction, ne rasez pas les voitures en stationnement pour éviter d’être surpris par une portière qui s’ouvre et, aux feux, utilisez les SAS (zone avancée pour cyclistes) pour vous placer devant les voitures. Rendez-vous visible, au minimum avec les feux catadioptres obligatoires, au mieux avec quelques bandes fluorescentes. Quant aux trottoirs, ils sont réservés aux piétons et aux cyclistes de moins de 9 ans. Pour acquérir les bons réflexes, les associations cyclistes vous proposent des formations pour apprendre à rouler à vélo en toute sécurité.

Combinez les modes de déplacement

Vous avez un coup de pompe ou une averse menace ? Prenez le métro ou les trams à plancher bas : pour les vélos pliants, il n’y a pas de limite horaire. Pour les vélos classiques, l’accès y est autorisé en dehors des heures d’affluence. Dans le train aussi, vous pouvez faire voyager votre vélo, à condition qu’il dispose, lui aussi, d’un titre de transport. Mais pour les pliants, c’est gratuit ! Vous pouvez également garer votre engin, en toute sécurité, dans l’un des 4 Points Vélos disponibles à proximité des gares du Nord, Centrale, du Midi et du Luxembourg.

Entretenez votre monture

Chaîne huilée, pneus bien gonflés, changement de vitesse au cordeau et, bien entendu, freins en parfait état, sont les gages d’un déplacement confortable ! En cas de problème, pas de panique : des ateliers de réparation sont à votre disposition dans les Points Vélos des principales gares de Bruxelles. Certaines associations vous proposent également d’apprendre à entretenir ou réparer vous-même votre vélo. Vous pouvez aussi faire appel à l’un des nombreux vélocistes en Région bruxelloise.

Protégez-vous contre le vol

Trop de vélos sont volés chaque année ! Quatre consignes simples permettent pourtant de limiter grandement les risques : toujours attacher son vélo, l’attacher à un support fixe, utiliser un cadenas solide et préférer un lieu passant. Vous pouvez également faire graver votre numéro d’identification de Registre national sur le cadran, ce qui dissuade les voleurs : renseignez-vous auprès de votre zone de police, de votre administration communale ou de l’asbl Pro Velo. Sachez, par ailleurs, que tous les vélos abandonnés sont rassemblés dans un dépôt central et encodés sur le site www.velosretrouves.be. Avec un peu de chance, vous y retrouverez peut-être le vôtre !

 

Date de mise à jour: 16/11/2016