Vous êtes ici

Conseils en cas de pics de pollution

En cas de pic de pollution, aux particules fines, le bon sens est de réduire au maximum la pollution de l’air, donc de diminuer les émanations polluantes du trafic routier, des activités industrielles et de la consommation énergétique des ménagesmais aussi prendre des précautions en matière de santé publique.

Les personnes exposées à un niveau de risque plus élevé sont :

  • les personnes souffrant de problèmes respiratoires et cardiaques ;
  • les asthmatiques ;
  • les personnes âgées et les très jeunes enfants.

Il est particulièrement conseillé pour ces personnes de ne pas réaliser d’exercice physique intense et/ou prolongé (comme le jogging par exemple).

Dépendant des concentrations de polluants dans l’air ambiant, de la durée de l’exposition, de la sensibilité des personnes exposées et de leurs activités, les symptômes suivants peuvent être observés :

  • la diminution des fonctions respiratoires
  • une augmentation des maladies respiratoires (bronchites, etc.)
  • une augmentation de la fréquence et de la gravité des symptômes chez les personnes asthmatiques ou souffrant de problèmes respiratoires chroniques.

Quand des alertes sont lancées par les autorités via les médias, voici les comportements à adopter:

  • en tant que particulier
  • en tant qu’entreprises et organisations
  • en tant qu’entreprises de transport et transporteurs
Date de mise à jour: 24/11/2016