Vous êtes ici

Dangereuses, les antennes?

Les antennes GSM et autres antennes émettrices du même type font partie des nombreux appareils de notre entourage à émettre des ondes. En ce sens, elles contribuent à l’augmentation du champ électromagnétique ambiant, à la pollution électromagnétique, aussi appelée "électro-smog".

Pas plus que les appareils de notre quotidien

Les antennes émettrices ne représentent pas forcément un danger plus grand que celui de tous les appareils électroniques de notre quotidien. Les téléphones portables, les ordinateurs, le wifi, le baby-phone émettent tous des ondes. Ils utilisent des puissances plus faibles que les antennes, mais comme nous sommes nettement plus proches de leur source, nous sommes plus exposés au champ électromagnétique qu’ils génèrent. Par contre, les antennes émettent en permanence alors que généralement nous n’utilisons ces appareils électroniques qu’une partie de la journée (à l’exception du Wifi qui reste souvent branché 24h sur 24).

Téléphoner avec un GSM, par exemple, vous expose à un champ électromagnétique nettement plus élevé que celui auquel vous êtes exposé dans un bâtiment à proximité d’une ou plusieurs antennes.

Quant au micro-onde, présent dans la plupart des cuisines, il présente une puissance de fonctionnement (jusqu’à 1000 W) largement supérieure à la puissance des antennes (entre 10 et 40 W), même si le champ généré est plus faible puisque le four fonctionne fermé.

Fréquence de référence = 900 Mhz

Pour pouvoir comparer les effets des différents appareils qui émettent des ondes, on utilise une fréquence de référence. Pourquoi ? C’est simple : selon leur fréquence, les ondes pénètrent plus ou moins profondément dans le corps et sont plus ou moins absorbées. Par exemple, pour une même pénétration de 5 cm sous la peau, les ondes de basse fréquence (10 Mhz) sont absorbées à 70%, tandis que les ondes de haute fréquence (100 MHz) ne sont absorbées qu’à 20%. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi les enfants sont plus sensibles : leur corps étant plus petit, les ondes risquent davantage d’atteindre les organes.

La fréquence de référence de 900 Mhz permet de comparer sur une base commune. C’est pourquoi la norme précise "à une fréquence de référence de 900 Mhz".

Date de mise à jour: 14/08/2017