Vous êtes ici

Barrières

Ecran de traitement pour les eaux souterraines

La technique des barrières réactives s’applique exclusivement au traitement des pollutions affectant la nappe phréatique. Contrairement à d’autres méthodes, elle se caractérise par un traitement en aval de la zone contaminée.

Comment ça marche ?

Le concept de « barrière réactive » vous permet d’assainir une zone saturée contaminée en créant une zone réactive à son aval hydrogéologique. Cette zone réactive est pourvue d’un « écran » permettant le traitement de l’eau souterraine qui s’écoule naturellement vers elle. Un exemple ? Imaginez une nappe contaminée par des solvants chlorés. La réalisation d’une tranchée remplie de granules de fer constituerait une barrière réactive idéale. Le passage de l’eau à travers cette paroi perméable génère, en effet, une réaction chimique résultant en la décomposition des solvants chlorés.

Comment faire ?

L’installation d’une barrière réactive consiste en la réalisation, dans la zone réactive, d’un système de confinement et d’un dispositif de traitement de l’eau souterraine (la porte de traitement). Veillez à concevoir l’ensemble de telle sorte que le flux d’eau souterraine qui est retenu par le système de confinement s’écoule en direction de la porte de traitement. Veillez aussi à utiliser les dégradants chimiques appropriés selon la nature des contaminants concernés.

Date de mise à jour: 02/08/2017